Aller au contenu


Photo

Lecture


  • Veuillez vous connecter pour répondre
16 réponses à ce sujet

#1 Nova

Nova

    Midichlorien

  • Postulant
  • 5 messages

Posté 12 novembre 2013 - 12:19

Salut à tous!

Je suis sûr qu'à l'intérieur de cette communauté doit se trouver quelques amateurs de lectures agréables. Donc pour ceux qui ne connaissent pas, je vous propose aujourd'hui un livre qui va vous transporter dans un univers captivant, c'est écrit par Terry Goodkind et ça s'appelle:

Wizard's first rule ou bien La première leçon du sorcier. (c'est pareil)

Si vous aimez le médiéval fantastique, l'aventure, la magie, les créatures monstrueuses, la torture, la justice, et les histoires d'amour... Alors lancez vous!

Je vous invite et incite fortement à lire au moins les 5 premiers chapitres du premier ouvrage. Si vous avez lu les Harry Pouter, que vous avez eu peur en voyant la taille des livres, mais que vous avez maudit le 7ème volume parce que c'était le dernier, alors vous aimerez cette série qui ne compte pas moins de 13 volumes dont le dernier vient de sortir. (le dernier des derniers me semble t-il)

EDIT du fou qui occupe le ministère de la Propagande : nous recommandons l'achat des oeuvres découlant d'une propriété intellectuelle faisant l'objet d'un commerce. Subsidiairement, nous recommandons aussi les oeuvres placées sous des licences libres.

Bonne lecture.
La constipation, c'est comme la moustache, ça vous change le visage!

#2 IndianaChicken

IndianaChicken

    Fantôme Pixels !

  • Membre
  • 1 044 messages
  • LocationSystème Solaire ==> Terre ==> Europe ==> France ==> Haute-Normandie ==> Dieppe ==> Chez moi ==> Devant le PC :D

Posté 12 novembre 2013 - 19:11

Je m'y pencherais surement :D
Personnellement je suis pas mal fan des œuvres de "Bernard Werber", que je recommande.
Sinon je lis tout ce qui concerne "Pierre Desproges" et j'ai pas mal lu les "Chevaliers D' Emeraudes" :D

#3 Alia Zanetsu

Alia Zanetsu

    Maîtresse du TEPOP

  • Membre
  • 2 342 messages
  • LocationOmnomnomville

Posté 12 novembre 2013 - 19:18

Oh, tu me spoileras la fin des chevaliers ? J'ai commencé à les lire, et j'ai laissé tomber parce que j'avais de plus en plus envie de buter le connard insensible aussi intelligent qu'un boeuf lobotomisé qui servait de chef au groupe -_- Dommage, j'aimais bien l'histoire ><

Retrouvé \o/


#4 Dr_Windu

Dr_Windu

    Avatar du Chaos

  • Engineer
  • 2 277 messages

Posté 12 novembre 2013 - 20:15

Hoy. Me suis permis d'éditer ton post Nova vu qu'on est en zone publique d'un forum public, hébergé par un fournisseur de services tiers (OVH) et placé sous la responsabilité personnelle d'un NFOR (Aranud), et que par conséquent tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à une incitation à l'infraction aux lois en vigueur sur la propriété intellectuelle fait l'objet de mesures d'arbitrage, impliquant souvent une police de couleur violette et des remarques bien-pensantes approuvées par le Ministère de la Vérité. Je suis sûr toutefois que les vils délinquants-criminels intéressés par des URLs illégales ne manqueront pas de contacter leurs dealers par des voies privées, et que malheureusement, les pouvoirs établis, respectueux qu'ils sont de la privauté des conversations personnelles, ne se seront pas dotés des moyens d'inspecter ce type de conversations et ne pourront hélas pas l'empêcher. Comme c'est malheureux. Snif, snif. Le saviez-vous ? Je n'ai même pas eu besoin de prendre des cours de théâtre pour faire ça aussi bien.

Cela dit, j'ai un nom à citer, puisqu'on parle de Terry :

Terry Pratchett. Il faut le lire. Les annales du Disque-Monde, c'est une longue série qui démarre doucement et, une fois adopté son rythme de croisière, est franchement inégalable. Si jamais vous ne connaissiez pas.

Goodkind, cela dit, j'ai pas lu. Pour ce qui est des sagas plus premier degré, je préfère en général les univers SF au med-fan, mais je note. (Cela dit, l'intro de Wikipédia à son sujet, "Goodkind is a proponent of Ayn Rand's philosophical approach of Objectivism, with references to Rand's ideas and novels in his works.", fait, heu... un peu peur. Mais bon, c'est pas forcément mérité par ailleurs comme remarque, donc je jugerais pas autrement que sur pièce.)

Comme j'ai la flemme (un peu comme pour mon post sur les webcomics, qui est en suspens dans le néant depuis un certain temps) de faire un résumé complet des trucs que je recommande, je vais ce coup ci faire une version en attendant avec juste quelques titres. Si vous cherchez un truc à lire, vous devriez envisager de piocher parmi :

- La trilogie martienne (Mars la rouge, Mars la verte, Mars la bleue) ; Kim Stanley Robinson (Hard Science, excellentissime.)

- La trilogie de Gaïa (Titan, Sorcière, Démon) ; John Varley (Parfois NSFW, globalement excellent, un univers de SF à l'air réaliste qui finit par se révéler délirant, mais plausible à sa façon, j'adore l'histoire.)

- La trilogie de Caliban d'Isaac Asimov (Le robot Caliban, Inferno, Utopia) ; Roger Mc Bride Allen (Et non pas de Isaac Asimov, mais très bon quand même. Si vous appréciez les robots d'Asimov, ça s'y intègre très bien, en plus moderne. Et puisqu'on en parle...)

- Les cavernes d'acier / Face aux feux du soleil ; Isaac Asimov (Histoire de changer des trilogies, deux des bouquins de la saga des robots positroniques qui ont le mieux vieilli à mon sens.)

- Le guide du routard galactique (Le guide galactique, Le dernier restaurant avant la fin du monde, La vie l'univers et le reste, Salut et encore merci pour le poisson, Globalement innofensive) ; Douglas Adams (Cultissime. Une trilogie en 5 épisodes. PAS DE PANIQUE. Si vous ne l'avez pas encore lu, il faut restituer votre badge de geek.)

- La saga Wes'har (La cité de perle, Transgression, Le monde d'avant) ; Karen Traviss (Je n'ai lu que les trois premiers, contrairement aux autres éléments de cette liste, ce n'est pas un classique, et ça n'est pas dramatique si vous avez raté cette oeuvre de SF. Mais je cite parce que j'ai bien aimé.)

- Le cycle de Fondation (Fondation, Fondation et empire, Seconde fondation, Fondation foudroyée, Terre et fondation) ; Isaac Asimov (Vous pensiez que j'allais l'oublier ? Mélaule. Un des plus grands classiques de la SF. Ancien, mais bien vieilli aussi, comme souvent Asimov.)

- Les dieux eux-mêmes (Contre la stupidité..., ...les dieux eux-mêmes..., ...luttent en vain.) ; Isaac Asimov (Les trois sont dans le même bouquin. Encore un Asimov, j'ai précisé que j'adorais Asimov ? J'adore Asimov. Ce bouquin a une histoire intéressante, il est né d'une conversation entre Asimov et un collègue convention de SF sur un isotope "impossible" d'un certain atome : Asimov a été mis au défi - qu'il a relevé - d'écrire une nouvelle autour de l'isotope en question, plutôt que de simplement expliquer pourquoi il ne peut pas exister. La "nouvelle" en question a par la suite un peu dérapé et est devenue un roman complet. Sympa au demeurant.)

- Le seigneur des anneaux (La communauté de l'anneau, Les deux tours, Le retour du roi) ; J.R.R. Tolkien (Non sérieusement, vous ne l'avez pas lu ? Mais, mais... mais... bon, OK, le style est super lourd, mais quand même, c'est un monument !)

- Star Wars (Heu... non, je vais pas les lister non. Non non.) ; [Les auteurs non plus, je vais pas les lister. Cherchez Zahn, Allston, Stackpole pour ceux de l'ancienne génération ; ou Traviss, Denning et Allston pour les récents. Oui je sais, j'ai nommé Allston deux fois. C'est parce qu'il est toujours aussi bon.] (Bon, y'a du bon et du moins bon ici, il faut faire du tri. Mais bon, on est les NFOR, donc il est interdit de ne pas mentionner Star Wars dans toute conversation sur un média culturel quelconque. C'est marqué, dans les statuts, je sais plus où, et si ça l'est pas, ça devrait l'être. Et certains des bouquins sont vraiment bons.)

- Et en bonus final, deux romans gratuits en PDF, le tout dans la plus parfaite légalité :

* Free Radical - Novélisation du scénario de System Shock premier du nom. Si vous vouliez voir à quoi ressemble un scénar de jeu vidéo des années 90 quand il est écrit pour l'amour de la chose, vous avez ça. Une approche vraiment très plausible et intéressante de la notion vue-et-revue depuis de l'Intelligence Artificielle qui devient folle et massacre tout le monde, comme quoi le genre n'est pas forcément idiot par nature. Seul défaut (pour certains), il est en anglais. Mais bon. Si l'URL que j'ai mis est encore 404 quand vous voulez y jeter un oeil, dites le moi, j'ai aussi un lien vers mon FTP où je l'ai uploadé. C'est juste que je préfère linker le site de l'auteur, même si la licence est libre.

* Autonomie - Un roman de proche-SF, un peu politique par endroit, mais qui illustre très bien certains principes fondateurs de la philosophie des hackers, sur la liberté de l'information, le droit à la vie privée, la citoyenneté mondiale, et tout ce qui s'ensuit. Pour ceux que la politique ennuie, rassurez vous, y'a des meurtres (virtuels... ou pas), des nano-robots (auto-répliquants) des vaisseaux spatiaux, des interfaces neurales, des espions du gouvernement, et la VR de Matrix, ça fait petit joueur à côté de ce que les héros de ce roman montent sur pied.
FYI.png

We did not invent the Algorithm. The Algorithm consistently finds Chaos.
The Algorithm is banned in China. The Algorithm killed Lycos.
The Algorithm is under GPL. The Algorithm constantly finds Chaos.
This is not the Algorithm. This is close.

#5 Ami

Ami

    Droide Fou

  • Membre VIP
  • 1 172 messages
  • Locationde pédalo pour seulement 3$ le tour de roue

Posté 12 novembre 2013 - 20:57

Doc, ca fait un bon moment que j'avais envie de lire du Asimov, par quel cycle tu me conseillerais de commencer (sachant que je n'ai pas peur des gros pavés) ?

#6 Nova

Nova

    Midichlorien

  • Postulant
  • 5 messages

Posté 12 novembre 2013 - 21:43

Tu as bien fait de faire l'édit Doc. J'ai fortement hésité avant de linker le lien du livre, mais je me suis finalement dit que si c'était le seul moyen pour faire lire les premières lignes du livre, et que c'était un mal nécessaire. Je ferai attention les fois suivantes.
Au fait les chevaliers "gemmes" c'est quoi comme style? Et toi Doc tu lis surtout de la science fiction on dirait?
La constipation, c'est comme la moustache, ça vous change le visage!

#7 Fenrir

Fenrir

    Tofuuuuuuuuuuuuuuuu

  • Conseiller
  • 478 messages

Posté 12 novembre 2013 - 21:47

Je les ai tous lus, et en effet c'est une série bien sympathique !

Merci pour la liste Doc d'ailleurs, y'en a dans le tas dont j'ai entendu parler mais que j'ai pas encore eu l'occasion d'acheter (Genre les annales du disque monde). Je garde ça sous le coude pour le prochain passage en librairie :)

#8 Ami

Ami

    Droide Fou

  • Membre VIP
  • 1 172 messages
  • Locationde pédalo pour seulement 3$ le tour de roue

Posté 12 novembre 2013 - 22:39

Fenrir, pour le disque-monde, même si tu comptes pas acheter toute la série d'un coup (et il en faudrait du courage... et de l'argent !), achètes-en au moins un absolument, ils sont géniaux (mon préféré pour l'instant reste "Procrastination")

#9 Alia Zanetsu

Alia Zanetsu

    Maîtresse du TEPOP

  • Membre
  • 2 342 messages
  • LocationOmnomnomville

Posté 13 novembre 2013 - 00:49

Les chevalier Gemmes, c'est de la fantasy fleuve. Y'en a beaucoup, beaucoup, et c'est à la fois palpitant et énervant parce que pas super bien écrit. 15/20 volumes environ.

Retrouvé \o/


#10 Dr_Windu

Dr_Windu

    Avatar du Chaos

  • Engineer
  • 2 277 messages

Posté 13 novembre 2013 - 03:28

M-m-m-m-m-multi-quote ! (Pour tester la feature.)

Fenrir, pour le disque-monde, même si tu comptes pas acheter toute la série d'un coup (et il en faudrait du courage... et de l'argent !), achètes-en au moins un absolument, ils sont géniaux (mon préféré pour l'instant reste "Procrastination")


+1, s'il y a une série à retenir dans ce que j'ai cité, c'est sans doute celle là. Et pour le coup, je dois bien dire que Procrastination est également mon favori. (Suivi par la série Tiphaine Patraque et les Moite von Lipwig. Rincevent reste le meilleur PJ de l'univers, mais il faut bien admettre que les premiers bouquins, bien que très bons, ne sont pas au niveau des derniers à mon sens.)

Un truc à savoir avec le Disque-Monde, c'est qu'il y a plusieurs sous-arcs relativement indépendants (et qui ne se suivent pas en général) et quelques stand-alone. Certains de ces arcs sont très proches, et quelques bouquins peuvent êtres rattachés à plusieurs, mais dans l'ensemble, tu as ceux sur les mages (universitaires et barbus), ceux sur les sorcières (rurales et mystiques) et ceux sur le guet (romans policiers au début avec plus de politique à la fin), plus quelques-uns sur La Mort (Et Suzanne. Sa petite-fille. C'est compliqué.).

Un autre truc à savoir est que le traducteur du Disque-Monde (Patrick Couton) est absolument génialissime, donc non seulement tu peux les lire en français, mais je le recommande carrément. (Juste pour le côté WTF quand tu lis certains passages et que tu te demandes à QUOI ça pouvait ressembler en VO, comme le club de hackers qui se surnomme "le gnou sur le dos". J'ai vérifié, c'était : "the smoking gnu". Du génie.)

Tu as bien fait de faire l'édit Doc. J'ai fortement hésité avant de linker le lien du livre, mais je me suis finalement dit que si c'était le seul moyen pour faire lire les premières lignes du livre, et que c'était un mal nécessaire. Je ferai attention les fois suivantes.
Au fait les chevaliers "gemmes" c'est quoi comme style? Et toi Doc tu lis surtout de la science fiction on dirait?


Heu, en fait non, j'ai des pelletés de med-fan dans les coins aussi, mais c'est vrai que j'ai toujours une préférence pour la SF. Et quelques bestiaux originaux comme Bernard Werber (mais j'en suis un peu revenu de Werber, mais si je commence à en parler j'en ai pour jusqu'à 5 heures, déjà que je prévois une tartine sur Asimov...), quelques Jules Vernes plus pulp que SF, un peu de Victor Hugo (oui, on l'étudie en cours de français, mais promis c'est pas comme Zola). Et bien sûr, l'inimitable et génialissime Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand, dont je ne saurais trop recommander la lecture. Ce n'est pas une blague, je le pense vraiment. Si vous ne l'avez pas lu, il faut. Du dialogue pur avec des répliques qui fusent tout en alexandrins rimés, c'est comme Reflets d'Acide sans le côté chips-et-coca.

Doc, ca fait un bon moment que j'avais envie de lire du Asimov, par quel cycle tu me conseillerais de commencer (sachant que je n'ai pas peur des gros pavés) ?


Ici commence le pavé, je crains. Note : tout ce qui suit est subjectif ou peu s'en faut. Disclaimer toussa toussa, ajouter un "à ma connaissance" implicite à toutes les phrases, parce que si je dois le faire à chaque fois on va plus s'en sortir.

Alors, pour commencer, Asimov étant un vénérable auteur de SF (les premiers récits de Fondation datent des années 40 !), on retrouve dans certains de ces bouquins pas mal de clichés qui font aujourd'hui un peu datés typiques de la SF de l'époque. (Pour plus de digressions sur la SF des années 50, voir à la fin de ce post.) De tous les auteurs de l'époque héroïque, je trouve que les textes d'Asimov sont de très loin ceux qui ont le mieux vieilli, sans doute parce que c'est à la base un scientifique de métier (il faisait aussi de la vulgarisation). Pas trop de super-mutants dans ses romans donc, mais plein de robots à cerveau positronique, quelques pouvoirs psychiques (mais placés avec beauuucoup de parcimonie), un programme spatial très actif de l'humanité, ce genre de trucs. Cela dit, comparé à tout ce qu'on peut lire de l'époque, je trouve que l'essentiel reste assez actuel.

Pour savoir par quels bouquins commencer, il faut savoir deux choses : 1 - Asimov a surtout écrit beaucoup de nouvelles, et ensuite un certain nombre de romans et 2 - il existe une trame principale qui implique une grande partie des écrits d'Asimov et retrace une histoire de l'humanité, des années 80 à... plus de dix millénaires plus tard. Essentiellement, il y a trois grandes parties : les robots (futur proche), l'Empire (futur lointain) et Fondation (qui fait suite à l'Empire). Une lecture chronologique du tout n'est absolument pas indispensable, ni même recommandée. Mieux faut sans doute lire "Fondation" avant "Fondation et empire" et "Les cavernes d'aciers" avant "Face aux feux du soleil", mais ça ne va pas plus loin. Il y a aussi un nombre conséquent de récits qui sont totalement indépendants (voire incompatibles) avec cette trame historique.

Le cycle des robots est assez sympa, mais est sans doute celui qui a le plus vieilli en moyenne. Il est surtout composé de nouvelles, avec deux exceptions notables : "Les cavernes d'acier" et "Face aux feux du soleil", qui se passent un peu après la plupart des nouvelles. Ces deux romans (que j'ai cité plus haut) sont très sympas à mon sens, et un bon point de départ possible. Si tu aime les policiers, ça s'en rapproche pas mal. Le personnage principal est un enquêteur et se retrouve à chaque fois avec un "cas" embarrassant sur les bras, qu'il va devoir débrouiller, un peu à la Sherlock Holmes (en moins balèze).
Pour ce qui est des nouvelles qui vont autour, il existe de nombreux recueils qui les mélangent un peu dans tout les sens. Le meilleur à mon sens (qui ne contient pas que des nouvelles issue du cycle des robots, loin de là) est "Le robot qui rêvait". Je n'arrive pas à mettre la main dessus (je pense que je l'ai prêté, sans doute à Malekith ?), donc je ne peux pas vérifier l'édition - j'ignore s'il en existe d'autres. Si c'est la même édition, c'est un point d'entrée sympa vers ses nouvelles. Il y a aussi quelques autres recueils sympas, je citerais "Chrono-minets" et "Histoires mystérieuses" qui s'éloignent un peu des robots, ou "Un défilé de robots" qui est en plein dedans.
Une dernière mention spéciale pour "La voie martienne", la nouvelle elle-même est vraiment géniale à mon sens, et le recueil du même nom que j'ai en contient une autre "L'attrape-nigauds" que je trouve très sympa aussi.

Ses récits qui se situent plus loin dans le futur appartiennent ensuite beaucoup à la série de l'Empire (de Trantor). J'en ai assez peu lu, j'ignore s'il y en a beaucoup d'autres, et je n'ai pas grand chose à en dire parce que je n'ai pas particulièrement accroché. Il y a quelques histoires sympas (il me semble que c'est à ceux-là qu'on peut rattacher "Poussière d'étoiles" ou "Les courants de l'espace"), mais rien qui ne m'a particulièrement marqué. C'est une part importante de son univers cela dit, parce qu'elle introduit...

Le cycle de Fondation. Ce qu'il a de bien, c'est que le premier bouquin du même nom (Fondation), qui compile et reprend les premières versions du texte issu des nouvelles originales, est pratiquement un stand-alone. Certes, il laisse entendre que l'histoire n'est pas finie, mais évidemment sans cliffhanger final ou autre procédé absurde (ça se faisait moins, à l'époque...), donc on peut très bien le lire comme ça. Personnellement, c'est LE roman qui m'a le plus accroché à l'univers (et surtout au style, fouillé, réaliste mais optimiste) d'Asimov. J'en avais lu d'autres bons avant et j'en ai lu des très bons depuis, mais je reste fan de personnages comme Salvor Hardin ou Hobber Mallow et de l'histoire de la Première Fondation. (Est-il utile de le préciser, je pense que ça peut constituer un très bon point de départ.) Ensuite, le cycle de fondation est essentiellement une pentalogie (les tomes sont de plus en plus épais, et "Terre et fondation", le dernier, est monstrueux par rapport à "Fondation"), qui boucle bien la trame principale d'Asimov, en rappelant ses origines jusqu'aux robots positroniques. Il y a quelques autres textes autour de Fondation, que je ne connais pas très bien (Prélude à Fondation notamment), à voir aussi, je suppose.

En dehors de ça, il y a quelques romans indépendants, comme "La fin de l'éternité", qui parle de la mainmise exercée par une organisation de voyageurs temporels sur l'histoire. Je re-cite aussi "Les dieux eux-mêmes", dont j'ai parlé plus haut, et que j'aime beaucoup, mais dont le style varie beaucoup d'une partie du livre à l'autre (les émos sur la Lune, moi, ça m'a laissé froid :P) ; cela dit, il est très sympa quand même, et la partie hard science (comment expliquer l'existence - prolongée ! - d'un plein flacon de plutonium 186 dans notre univers, et les - très ramifiées - conséquences qui s'ensuivirent) est assez délectable. Egalement un départ possible, si tu n'as pas peur d'être rebuté par des romans qui sont moins "typiques" d'Isaac Asimov.

Finalement, une autre possibilité que j'ai mentionné plus haut est la trilogie de Caliban, de Roger Mc Bride Allen. Ca n'est pas du Asimov, mais c'est tellement proche de ses idées sur les robots (avec une écriture bien plus moderne) que c'est à s'y méprendre (et d'ailleurs, je me suis posé la question longtemps avant de vérifier finalement si l'histoire était originale). Si tu as plus l'habitude de la SF moderne, ça peut être un pont vers les robots d'Asimov. Ou le cas échéant, c'est une très bonne lecture si tu as un peu fait le tour des nouvelles du cycle des robots et que tu cherches davantage de (bonne !) came. ^_^

===

Et maintenant, pour de la digression sur la vieille SF (typiquement des années 50). Je tenais à en parler un peu, parce que j'ai évité d'en citer plus haut à cause du côté parfois un peu kitsch et passé des scénarios typiques de l'époque, mais certaines œuvres ont quand même la qualité d'être assez intemporelles. Cela dit, 90% des auteurs de l'époque étaient persuadés dur comme fer que l'humanité était sur le point d'évoluer par des mutations et de développer des pouvoirs mentaux présents à l'état latent dans notre cerveau, au point que c'en est parfois risible. Ou dramatique, suivant la façon dont on voit les choses, si on s'intéresse à l'histoire de la dianétique... je vous laisse wikipédier si vous ne connaissiez pas - oui, c'est essentiellement la base des croyances de l'église de scientologie, non, ça n'est pas une blague, c'est tout à fait sérieux. Bref, là n'est pas le propos. Toujours est-il que les rares auteurs de l'époque qui évitaient ce cliché décrivaient généralement des armées de robots anthropomorphes qui se révoltaient contre leurs créateurs et asservissaient l'humanité (généralement dans le sang et le feu atomique), ou à l'occasion des espèce d'aliens correspondant aux mêmes clichés sus-cités de pouvoirs psychiques et de stade supérieur de l'évolution qui faisaient la leçon aux humains turbulents, ce qui n'est guère original non plus selon les critères actuels. Asimov est (souvent) une notable exception, mais même parmi les auteurs plus "cliché", certains ont écrit des choses intéressantes et su utiliser ces thèmes à bon escient.

Dans ce domaine, un nom que je voulais citer est celui de Van Vogt. Comme Asimov, il a énormément écrit, mais est généralement connu pour deux œuvres : "Le monde des non-A" (noté A-barre, façon mathématique, il est suivi d'un cycle de romans) et "A la poursuite des slans". Les deux abordent plus ou moins le thème des super-humains et, si je n'ai pas trop accroché à la première série, je recommanderais quand même les slans. Ne serait-ce qu'à titre d'illustration de ce qu'on trouvait à l'époque, si vous ne lui trouvez aucune autre grâce, mais pas seulement : j'apprécie vraiment ce bouquin. Malgré un léger malaise du genre que j'ai tendance à éprouver quand je trouve qu'un roman fait trop d'efforts pour me caresser dans le sens du poil - j'écrirais bien une demi page à ce sujet en y parlant de "Littérature jeunesse", de "A la croisée des mondes" et de pas mal de sagas med-fan que j'ai vu passer (voire à la rigueur de Harry Potter par certains côtés, du moins les premiers) - mais j'aimerais aller me coucher avant 5h, donc passons. Quoi qu'il en soit, Van Vogt a aussi écrit deux romans qui se suivent, intitulés "L'empire de l'atome" et "Le sorcier de Linn" (dans cet ordre), qui m'ont beaucoup plu. On a du mutant, des trucs atomiques, du barbare de l'espace, des campagnes militaires à ciel ouvert sur Mars et Vénus, des technologies qui dépassent l'entendement ouvrant les secrets de l'univers, tout ce que vous pouvez vouloir, mais je trouve quand même les bouquins sympas. Donc je recommande.

Bon, bien sûr, y'a mille autres trucs (plus récents pour la plupart) dont parler, notamment C. Clarke et - bien sûr - Herbert et le cycle de Dune (sans parler d'Hypérion, parce que j'ai pas trop accroché moi-même, mais c'est un classique incontournable, Malekith s'il passe par là vous en parlera surement mieux que moi), mais là, il faudrait que j'aille dormir, donc ça attendra. En plus sinon, on va encore dire que je lis que de la SF. Bon, soyons honnêtes : c'est peut-être un peu vrai quand même.

===

PS : Pour conclure, je tiens à repréciser que tout ce qui suit le dernier quote, bien que présenté comme un exposé documenté sur l'âge d'or de la science fiction, est essentiellement issu du point de vue relativement étroit que j'en ai, et que j'ai pu proférer une ou deux âneries. Si c'est le cas sur un point réellement important, j'apprécierais toute correction ; en attendant, c'est un compte rendu honnête (à défaut d'être exhaustif) de mes connaissances sur le sujet, pour ceux que ça peut intéresser. Voilà voilà.
FYI.png

We did not invent the Algorithm. The Algorithm consistently finds Chaos.
The Algorithm is banned in China. The Algorithm killed Lycos.
The Algorithm is under GPL. The Algorithm constantly finds Chaos.
This is not the Algorithm. This is close.

#11 RP

RP

    Bourguignon à la rose

  • Engineer
  • 1 233 messages
  • LocationParssa (À Parssa tout va bien)

Posté 13 novembre 2013 - 08:24

Tu viens de vendre "la fin de l’éternité" de façon pitoyable Doc, je ne te parle plus.
Personne ne parle de Barjavel pour la SF ? Et des génialissimes "La nuit des temps" ou "le voyageur imprudent" ? Rooooh, donc je les ajoute et je ne fais même pas de résumé tellement ke c kult ca meureh.

#12 Alia Zanetsu

Alia Zanetsu

    Maîtresse du TEPOP

  • Membre
  • 2 342 messages
  • LocationOmnomnomville

Posté 13 novembre 2013 - 12:15

Dans un sens, si on cherche à citer tous les bons bouquins de SF, y'a pas les "Dune" non plus. Les bouquins qui ont bercé mon enfance quoi, m*rde !

Etant plutôt Fantasy (par Dark, par contre, j'aime bien les mondes choupichou) je conseillerai pour ma part :

  • Robin Hobb :
    • L'assassin Royal : Univers riche, travaillé, histoire prenante. Le seul point négatif, c'est qu'il y a pas mal de volumes (5 en anglais, 13 en français, 4 avec la réédition version brique).
    • Les aventuriers de la mer : Histoire SUPER prenante, axé sur le concept de Vivenef, des bateaux qui prennent partiellement vie.
    • La cité des Anciens : le petit dernier en date, dans le même univers que "Les aventuriers de la mer". On suit un groupe de dragons qui migrent avec leurs gardiens.
    • Ki et Vandien : Ecrit sous son ancien nom Megan Lindholm, en 3 volumes (le premier peut se lire tout seul de mémoire, mais sincèrement une fois qu'on l'a lu on a envie de lire les autres)
    • Le dieu dans l'ombre : un petit volume à part, se lit vite, tranche beaucoup avec le style actuel de Robin Hobb. C'est plus du fantasmagorique que de la fantasy, étant donné que cela se passe "dans le monde réel".
  • Marion Zimmer Bradley ~ Ténébreuse : mélange de SF et de Fantasy : des terriens s'écrasent sur une planète au soleil rouge, sans possibilité de contacter leur base, et finissent par s'installer. Si au début de la saga les habitants sont isolés dans l'espace et donc que les bouquins sont uniquement fantasy, la planète finit par se faire découvrir par les terriens à nouveaux (d'ailleurs, le volume en question s'appelle "Redécouverte". Original, hein ?)
  • Mercedes Lackey ~ Soeur de Sang/ Les parjures : J'ai toujours trouvé le cycle des Hérault de Valdemar plutôt mauvais (les héros geignards, l'histoire qui avance pas, le coté cucul de "ça c'est mon cheval blanc n'a moi, je l'aiiimeeeuuh et on est liés pour toute la viieeeuh") MAIS ces deux bouquins sont réellement, à mon sens, des perles. Déjà parce qu'à part le nom du monde, ça n'a aucun rapport avec le reste du cycle, ensuite parce que vous plongez dans l'histoire pour n'en ressortir que deux volumes plus tard.
  • Alain Damasio ~ La Horde du Contrevent : un peu de Fantasy française. ou de SF française, ça dépend (ça dépasse). Unique en son genre, nous suivons une horde qui cherche l'origine du vent. Poétique, divinement bien écrit, qui prend aux tripes.

Retrouvé \o/



0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)