Jump to content
Neo Force Order Resurrection

Frigo  

25 members have voted

  1. 1. Pour vous le frigo c'est...

    • quelque chose pour ranger trucs.
      2
    • un appareil ménager qui permet de garder au frais les aliments qui m'ont tant coûté !
      3
    • un réfrigérateur.
      6
    • une machine qui prendra un jour le contrôle de notre monde... Si ce n'est pas déjà fait.
      5
    • une armoire.
      3
    • le cousin de R2D2.
      7
    • UN FRIGO APPLE SINON RIEN
      2
    • quelque chose dont je me fiche complètement, sauf si on peut coder avec.
      3
    • mon seul ami.
      1
    • quelque chose qui me donne de l'inspiration sur Minecraft.
      0
    • une étagère.
      2
    • JE M'EN FOUS !
      0
    • HP/NeoX/iomos/Eomis t'étais vraiment obligé de refaire ce genre de topic ?
      6
    • Américain sinon rien.
      1
    • pour faire du bobsleigh.
      1
    • une capsule pour voyager dans l'espace, si c'est correctement propulsé.
      3
    • un moyen de survivre à une explosion atomique (héhé)
      10
    • DE LA BIERE ! OUAY ! AHAH! *hips*
      4
  2. 2. Pour vous, quel est la meilleure chose qu'on puisse mettre dans un frigo/congélateur ?

    • Ben... De la nourriture...
      9
    • Du Nutella (HERETIQUE)
      2
    • C'est con comme question.
      5
    • Un bébé.
      6
    • Masger
      3
    • Des livres.
      2
    • TOI
      3
    • Je ne sais pas ouvrir un frigo.
      2
    • On dit "Réfrigérateur"... Noob.
      7
    • Je n'ai pas de frigo.
      0
    • Un frigo... Qu'est-ce que c'est ?
      1
    • DE LA BIERE ! TOUJOURS ET ENCORE ET CA NE CHANGERA... JAMAIS... Mon POTE ! Héhé.
      5


Recommended Posts

Frigo. Température fraiche. Conservation des aliments. Pas prise de tête. Pas compliqué.

 

Sauf bien sûr... quand on s'intéresse à la physique du froid. Jacen, je t'apelle à la rescousse (si tu as encore des restes en autre chose qu'en méca linéaire des solides), idem pour tous ces inutiles qui font des trucs en prépa avec de la physique dedans (servez à quelque chose pour changer !). La susnommée "physique du froid" est surement d'une façon ou d'une autre un nom idiot pour une branche de la thermodynamique. Mais comment ça marche exactement ?

 

D'après ce que j'ai pigé, ce qu'on appelle le froid (par hypothèse relatif à une température ambiante supérieure) est un déficit d'énergie thermique localisé. Est "froid" un objet contenant moins d'énergie que les autres éléments qui composent son milieu. Donc le froid, c'est l'absence d'énergie.

 

Prenons maintenant une bouteille en plastique, genre Volvic (j'aime bien la Volvic), et remplissons la d'eau. A ras-bord. En laissant une bulle d'air aussi infime que possible lorsqu'on referme le bouchon - hérmétiquement. Maintenant on place cette bouteille dans un congélateur, pour revenir la chercher la semaine suivante. Inutile d'avoir son Bac Scientifique pour connaitre le résultat : on retrouve un gros glaçon en forme de bouteille hypertrophiée, et des pelures de plastique éclaté tout autour. Jusque là rien d'étonnant. Ceux qui ont compris où je voulais en venir peuvent sauter les deux prochains paragraphes, félicitations à vous, vous pouvez mettre cinq points de compétence en "Empathie du Chaos". Ca n'était pas évident.

 

Prenons maintenant une bouteille en verre épais, genre vin (j'aime pas le vin, mais j'ai pas de meilleur exemple), et remplissons la d'eau. A ras-bord. En laissant une bulle d'air aussi infime que possible lorsqu'on referme le bouchon - très hermétiquement, avec de la colle SuperGlu-Epoxy-truc ultra-forte au cyanure et tout, avec deux tubes de réactifs séparés. (C'est pas pour boire, c'est pour la Science. Si vous la buvez, merci de décrire vos symptômes, c'est aussi pour la Science.) Maintenant on place cette bouteille (en ne respirant pas la colle près du bouchon) dans un congélateur dont on a préalablement consommé tous les autres aliments (c'est important). Inutile d'avoir un doctorat en thermodynamique pour connaître le résultat : on retrouve un gros glaçon de forme similaire au précédent, et l'imbécile qui a oublié de retirer sa bouffe du congélo va pouvoir manger des glaces au verre pilé. Jusque là, rien de vraiment incroyable. Ceux qui ont compris où je voulais en venir peuvent sauter le prochain paragraphe et mettre deux points de compétence en "Empathie du Chaos". Ca commence à se dessiner, pas vrai ?

 

Prenons maintenant un putain de coffre-fort blindé en diamant brut avec double couche tissée de nanotubes en titane de carbone ultra-résistant que même avec une torche à plasma et une centrale nucléaire derrière il faut dix minutes pour en venir à bout. On le remplit d'eau (à ras-bord, oui), on ferme bien hermétiquement, on fait de la place dans son congélo, et hop ! On refroidit le bestiau. Pas besoin d'avoir son Habilitation à Diriger des Recherches en thermodynamique des fluides instables en conditions supercritiques pour savoir que heu... que quoi ? Vous avez vu l'EPAISSEUR de ce machin ? Il est carrément indestructible ! Ceux qui ont compris où je voulais en venir, vous gagnez rien du tout, il fallait deviner avant.

 

Alors il va se passer quoi ? Le coffre va exploser ? Sur un apport de QUELLE énergie ? Plus il fait froid, moins y'en a, pourtant ! Est-ce que c'est le delta de température entre l'intérieur et l'extérieur ? La puissance du congélo apportée par la prise électrique ? C'est forcément lié, mais ça parait idiot... OK, alors pourquoi pas ça : l'explosion du coffre est déterminé par le signe de la différence entre la "résistance du coffre" (l'énergie nécessaire pour casser sur toute la largeur du bestiau les liaisons moléculaires entre les atomes du coffre) et "le potentiel explosif de l'eau" (un nom trop sexy, qui représenterait une grandeur qui pourrait varier en raison cubique de l'arrête du coffre et linéairement en raison de la masse volumique de l'eau, et dépendre d'une façon ou d'une autre du delta de température entre le point de congélation de l'eau et la température obtenue par le refroidissement normal du congélateur) ? Ca parait sensé, mais c'est quand même rudement tordu. Et IL Y A PIRE...

 

Oui, pire ! Avant l'explosion du coffre (si tant est qu'il explose), quelle est la température de l'eau à l'intérieur ? HEIN ? Mes vieux cours de physique de terminale me disent : "Exactement 0 degrés Celsius." ! Moi je dis : BULLSHIT ! Pour deux raisons. La première : si on remplace l'eau par un autre élément, qui ne soit liquide qu'à haute température et occupe un volume supérieur une fois solide, qu'on le place dans un coffre dont le point de fusion est plus haut que celui de son contenu, et dont la structure serait exceptionellement solide, et qu'on immerge le tout dans un fluide exceptionellement froid, typiquement un gaz inerte renouvelé à quelques fractions de degré au dessus du zéro absolu. Conséquence logique : la paroi interne du coffre finira par atteindre pratiquement 0K (la même que celle du fluide environnant), et la couche extérieure de son contenu, en contact immédiat, sera de plusieurs milliers de degrés ! Ou plus ! Déjà ça, ça fait chelou. Et la deuxième raison, c'est que... des degrés CELSIUS ?!? Non mais vous êtes cinoques ?! On utilise des KELVIN, COMME TOUT LE MONDE ! OUI MONSIEUR ! Un cours de physique "scientifique" qui se base sur le point de fusion de l'eau parce qu'on en boit tous les jours, ça relève du BULLSHIT MAJEUR !

 

Et voilà, VOILA pourquoi les frigos sont maléfiques. Ca n'a rien à voir avec les lumières et les bactéries, c'est juste une question de... froid. Ou d'absence de chaleur. Bref.

Share this post


Link to post
On utilise des degrés KELVIN, COMME TOUT LE MONDE !

On ne ne dit pas des degrés Kelvin, mais des kelvin.

Je ne répondrais pas à une personne qui a fait une telle faute.

Share this post


Link to post

Doc je t'avais pris comme exemple mais maintenant je n'ai plus de repères alors je vé ekrir tro mal c vrémen pa lol.

Share this post


Link to post

Fix'd. A ma décharge, il semble que ça n'a pas toujours été le cas, j'ai donc dû récupérer l'expression auprès d'un quelconque fossile. (Apprentissage par exemples positifs, modèle de Gold, tout ça.)

Share this post


Link to post

Frigo. Température fraiche. Conservation des aliments. Pas prise de tête. Pas compliqué.

 

Sauf bien sûr... quand on s'intéresse à la physique du froid. Jacen, je t'apelle à la rescousse (si tu as encore des restes en autre chose qu'en méca linéaire des solides), idem pour tous ces inutiles qui font des trucs en prépa avec de la physique dedans (servez à quelque chose pour changer !). La susnommée "physique du froid" est surement d'une façon ou d'une autre un nom idiot pour une branche de la thermodynamique. Mais comment ça marche exactement ?

 

D'après ce que j'ai pigé, ce qu'on appelle le froid (par hypothèse relatif à une température ambiante supérieure) est un déficit d'énergie thermique localisé. Est "froid" un objet contenant moins d'énergie que les autres éléments qui composent son milieu. Donc le froid, c'est l'absence d'énergie.

 

Prenons maintenant une bouteille en plastique, genre Volvic (j'aime bien la Volvic), et remplissons la d'eau. A ras-bord. En laissant une bulle d'air aussi infime que possible lorsqu'on referme le bouchon - hérmétiquement. Maintenant on place cette bouteille dans un congélateur, pour revenir la chercher la semaine suivante. Inutile d'avoir son Bac Scientifique pour connaitre le résultat : on retrouve un gros glaçon en forme de bouteille hypertrophiée, et des pelures de plastique éclaté tout autour. Jusque là rien d'étonnant. Ceux qui ont compris où je voulais en venir peuvent sauter les deux prochains paragraphes, félicitations à vous, vous pouvez mettre cinq points de compétence en "Empathie du Chaos". Ca n'était pas évident.

 

Prenons maintenant une bouteille en verre épais, genre vin (j'aime pas le vin, mais j'ai pas de meilleur exemple), et remplissons la d'eau. A ras-bord. En laissant une bulle d'air aussi infime que possible lorsqu'on referme le bouchon - très hermétiquement, avec de la colle SuperGlu-Epoxy-truc ultra-forte au cyanure et tout, avec deux tubes de réactifs séparés. (C'est pas pour boire, c'est pour la Science. Si vous la buvez, merci de décrire vos symptômes, c'est aussi pour la Science.) Maintenant on place cette bouteille (en ne respirant pas la colle près du bouchon) dans un congélateur dont on a préalablement consommé tous les autres aliments (c'est important). Inutile d'avoir un doctorat en thermodynamique pour connaître le résultat : on retrouve un gros glaçon de forme similaire au précédent, et l'imbécile qui a oublié de retirer sa bouffe du congélo va pouvoir manger des glaces au verre pilé. Jusque là, rien de vraiment incroyable. Ceux qui ont compris où je voulais en venir peuvent sauter le prochain paragraphe et mettre deux points de compétence en "Empathie du Chaos". Ca commence à se dessiner, pas vrai ?

 

Prenons maintenant un putain de coffre-fort blindé en diamant brut avec double couche tissée de nanotubes en titane de carbone ultra-résistant que même avec une torche à plasma et une centrale nucléaire derrière il faut dix minutes pour en venir à bout. On le remplit d'eau (à ras-bord, oui), on ferme bien hermétiquement, on fait de la place dans son congélo, et hop ! On refroidit le bestiau. Pas besoin d'avoir son Habilitation à Diriger des Recherches en thermodynamique des fluides instables en conditions supercritiques pour savoir que heu... que quoi ? Vous avez vu l'EPAISSEUR de ce machin ? Il est carrément indestructible ! Ceux qui ont compris où je voulais en venir, vous gagnez rien du tout, il fallait deviner avant.

 

Alors il va se passer quoi ? Le coffre va exploser ? Sur un apport de QUELLE énergie ? Plus il fait froid, moins y'en a, pourtant ! Est-ce que c'est le delta de température entre l'intérieur et l'extérieur ? La puissance du congélo apportée par la prise électrique ? C'est forcément lié, mais ça parait idiot... OK, alors pourquoi pas ça : l'explosion du coffre est déterminé par le signe de la différence entre la "résistance du coffre" (l'énergie nécessaire pour casser sur toute la largeur du bestiau les liaisons moléculaires entre les atomes du coffre) et "le potentiel explosif de l'eau" (un nom trop sexy, qui représenterait une grandeur qui pourrait varier en raison cubique de l'arrête du coffre et linéairement en raison de la masse volumique de l'eau, et dépendre d'une façon ou d'une autre du delta de température entre le point de congélation de l'eau et la température obtenue par le refroidissement normal du congélateur) ? Ca parait sensé, mais c'est quand même rudement tordu. Et IL Y A PIRE...

 

Oui, pire ! Avant l'explosion du coffre (si tant est qu'il explose), quelle est la température de l'eau à l'intérieur ? HEIN ? Mes vieux cours de physique de terminale me disent : "Exactement 0 degrés Celsius." ! Moi je dis : BULLSHIT ! Pour deux raisons. La première : si on remplace l'eau par un autre élément, qui ne soit liquide qu'à haute température et occupe un volume supérieur une fois solide, qu'on le place dans un coffre dont le point de fusion est plus haut que celui de son contenu, et dont la structure serait exceptionellement solide, et qu'on immerge le tout dans un fluide exceptionellement froid, typiquement un gaz inerte renouvelé à quelques fractions de degré au dessus du zéro absolu. Conséquence logique : la paroi interne du coffre finira par atteindre pratiquement 0K (la même que celle du fluide environnant), et la couche extérieure de son contenu, en contact immédiat, sera de plusieurs milliers de degrés ! Ou plus ! Déjà ça, ça fait chelou. Et la deuxième raison, c'est que... des degrés CELSIUS ?!? Non mais vous êtes cinoques ?! On utilise des KELVIN, COMME TOUT LE MONDE ! OUI MONSIEUR ! Un cours de physique "scientifique" qui se base sur le point de fusion de l'eau parce qu'on en boit tous les jours, ça relève du BULLSHIT MAJEUR !

 

Et voilà, VOILA pourquoi les frigos sont maléfiques. Ca n'a rien à voir avec les lumières et les bactéries, c'est juste une question de... froid. Ou d'absence de chaleur. Bref.

C'est vrai.

Share this post


Link to post

Fix'd. A ma décharge, il semble que ça n'a pas toujours été le cas, j'ai donc dû récupérer l'expression auprès d'un quelconque fossile. (Apprentissage par exemples positifs, modèle de Gold, tout ça.)

Share this post


Link to post

On ne ne dit pas des degrés Kelvin, mais des kelvin.

Je ne répondrais pas à une personne qui a fait une telle faute.

 

Il me semble qu'on lui a déjà dit ....

 

Et puis est ce que c'est vrai que si on ouvre tous les frigos du monde, la température de la terre diminuera et que ça empêchera le réchauffement climatique ?!

Share this post


Link to post

Non, un frigo produit plus de chaleur qu'il n'en déplace. D'ailleurs, il la déplace, il ne la supprime pas. C'est jamais qu'une grosse pompe à chaleur, qui, au lieu de fonctionner avec de l'air, utilise un liquide.

 

 

EDIT : faut mettre les frigos dans des frigos plus gros pour pas que ça chauffe !

Share this post


Link to post

*bave en écoutant tout le monde*

 

Vous vous rappelez d'Indiana Jones qui se met dans un frigo ? Trop fort

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
×