Jump to content
Neo Force Order Resurrection
Sign in to follow this  
Dr_Windu

The Oxford murders

Recommended Posts

Pour parler du film dont RP a parlé mais qu'il a pas voulu créer un topic !

 

Malekith avait l'air d'avoir un truc à dire, donc voilà.

 

Perso je l'ai pas revu à l'instant, donc je m'en souviens plus trop, mais je me souviens du twist que j'avais trouvé sympatoche.

Share this post


Link to post

Ceci est un copy/past de mon message dans la shout :

 

Bon... Ben RP... Comment dire. Ce film est un gros troll. Il m'a autant amusé que les autres dans le même genre qui sont passé cette semaine (Two-headed shark attack, Giant Octopus... ). Sérieux, le héros est sensé être un génie mais est aussi crédible que Samantha Carter avec son language pseudo-scientifique, d'autant qu'il passe son temps à se contredir.

Et tout ça sans parler de TOUS les personnages qui passent leur temps à se fixer sans cligner des yeux d'un air de tueur psychopathe... Comme pour souligner le fait qu'ils sont maléfiiiiques.

 

Et pour ce qui est du prévisible, j'ai trollé la suite complète du film sur TS dès sa 3° minute...

 

 

EDIT : En fait si il y a un passage marant. Le doubleur du proff en français est celui qui double V... Du coup quand il se cosplay en Guy Fawkes ça devient presque une comédie.

Share this post


Link to post

Désolé de te contredire, mais je trouve que t'en rajoutes un peu. .

 

Ne connaissais pas spécialement les termes et tout ce qui s'est apparenté aux "formules mathématiques", je ne peux évidemment pas dire si c'est crédible ou non.

 

Après, ce que j'ai beaucoup aimé, c'est le raisonnement logique. Tout était logique, même la fin.

 

On part sur une idée émise au début : la vérité ne peut être chiffré, "le magnifique papillon effectue un battement d'ailes qui se résume à un ouragan de l'autre côté de la planète".

Quand je parlais de choses prévisibles, le personnage fou qui conduit le bus n'était pas qualifié pour être nommé criminel, mais on pouvait le deviner.

Mais vu le raisonnement qu'a pris le film, on se doutait aussi qu'on arriverai au résultat : le prof a défendu la fille de la première victime.

Seulement, le résultat inattendu fut la dernière argumentation qui revient sur l'effet papillon.

très franchement, certaines choses m'ont surprise mais dans l'ensemble le film était logique, mais la dernière conclusion, je ne m'y attendais pas.

 

 

 

 

Le jeu de caméra était vraiment très sympa.

 

Exemple, quand le personnage principal réfléchis trop, tremblement de l'image, on ressent qu'il cherche mais ne trouve pas de solution.

Quand le polonais lui parle en était alcoolisé, la caméra tremblait très légèrement.

 

Le jeu d'acteur, le héro est quelqu'un qui ne croit qu'en la logique et les nombres. ( oui l'anneau PI, le précieux ) Hum, je trouve justement que ca a bien été interprété, mais bon après chacun son opinion là dessus.

 

 

Ce que j'ai beaucoup aimé aussi sont les ambiances sonores. Certes pas méga complexes, mais tout est très calculé, le choix des instruments ( cluster au piano à chaque fois qu'il y a une scène de tension, un clavecin digne d'un sherlock Holmes pour les scènes de découverte et de résolution d'un mystère )

Mais surtout, l'utilisation d'une musique très spéciale et pas évidente à cerner et qui nous mets mal à l'aise si on ne comprend rien au film.

 

http://www.theost.co...murders.html

 

ost écoutable en entier ici, pas de très bonne qualité hélas )

 

 

 

Voilà, je suis désolé et peut être suis-je le seul ( ptet RP du coup ) mais j'ai passé un bon moment à regarder ce film :)

Share this post


Link to post

Je ne doute pas une seule seconde que le film soit rempli de blabla pseudo-scientifique ; cela dit, comme Jeed, je trouve que ça ne nuit pas au scénario dans son ensemble.

 

Comme je l'ai vu y'a longtemps, je me rappelle que de la révélation majeure, et tous les petits détails sur la suite de symbole les bidules illuminatis de Pythagore machins ne sont que de vagues souvenir tout flous dans ma tête. M'est avis qu'il y a moyen de regarder ce film et d'en profiter sur deux niveaux à la fois, d'un côté en suivant la trame générale du scénario qui est sympa, et de l'autre en ricanant à chaque explication pseudo-mathématique des acteurs. :P

Share this post


Link to post

Aaaaah je m'en souviens !! Doc on l'avait vu à ... Grenoble je crois *_*

 

Je dirais : parfait après un e journée de conf' avec le cerveau qui dégouline par les oreilles, sans plus.

Share this post


Link to post

Oui, c'est aussi ce que j'ai retenu.

 

Avec mention spécial pour "Don't be afraid of the dark" qui m'avait foutu la trouille. Quand Drak avait envoyé un sms.

Share this post


Link to post

Allez je me lance :

 

Le film débute avec l'analyse du Professeur Arthur Seldom sur le bouquin de Ludwig Wittgenstein, on va nommer le bouquin "Bouquin de la mort" parce que je ne sais pas écrire le titre à rallonge. Bref "Bouquin de la mort" est l'oeuvre philosophique majeure du 20ème siècle, Ludwig Wittgenstein essaye de percer les limites de la pensée en essayant de trouver une réponse à l'enigme : Peut-on connaitre la vérité ?

 

"Au cours de notre histoire tous les grands penseurs ont cherché une certitude, un énnoncé que personne ne puisse réfuté tel que 2 + 2 font 4. Pour atteindre cette vérité Ludwig Wittgenstein s'est appuyé sur la logique des mathématique, quel meilleur moyen pour obtenir une certitude qu'un langage immuable libéré de passions humaines ? Il avance lentement progressant équation après équation d'une manière irréprochable jusqu'à atteindre une terrifiante conclusion : Il n'existe aucune certitude quelle qu'elle soit en dehors des mathématiques. Il n'y a aucun moyen de découvrir une quelconque vérité absolue, aucun arguments irréfutables qui puissent aider à répondre aux questions de l'humanité."

 

Nous raconte Arthur Seldom, ce à quoi l'étudiant dont j'ai oublié le prénom rétorque :

 

"Je crois au nombre PI, au nombre d'or ... la nature est par essence mathématique, il y a un sens caché derrière la réalité, les choses sont organisées d'après un modèle, elles suivent un plan, une logique, même le plus petit flocon de neige est structuré suivante une base numérique. En conséquent si nous parvenons à découvrir le sens caché des nombres, nous parviendrons à découvrir le sens caché de la réalité."

 

Voila le ton est donné, d'un côté on a une personne qui pense que les nombres sont un concept pré existant dans la réalité et de l'autre une prof qui soutient que comme on est incapable de concilier esprit et matière, on a tendance à attribuer une sorte de matérialité aux idées parce qu'on ne peut admettre que la notion d'abstraction n'existe que dans nos esprits.

 

Une fois le décor posé, d'ailleurs quel décors ! Oxford est architecturalement superbe et donne vraiment une ambiance particulière au film, en plus j'ai eu l'occaz d'y aller souvent lorsque je vivais à Londres ... bref une fois le décor posé, un crime survient, aucun témoin mais les deux personnes qui découvrent le corps sont Seldom et Machin.

 

BON OK, c'est une mega coïncidence qui tombe plutôt pas mal, mais c'est pas grave, ici clairement le réalisateur du film veut nous faire réfléchir sur une idée philosophique et certaines situations loufoques telles que "je baise random fille que je viens de rencontrer au squatch mais qui comme par hasard à baisé avec Professeur Seldom avant" ou "mon copain thésard s'est fait niqué son idée par professeur seldom" sont là pour installer le cadre du film et créer des coupables potentiels pour la suite du scénario.

 

Bref, les deux lurons vont donc au commissariat et la police les écoute, on y apprend que Seldom est allé voir la femme qui s'est fait tué car on l'aurait prévenu à l'aide d'un gribouillage sur un bout de papier, et en bas de ce papier il y avait un cercle. Pourquoi un cercle ? Parce que c'est le symbole idéal pour commencer une suite logique. Une suite logique est une suite d'élément qui se succède en suivant une règle pré établie, ça peut être 1 - 2 - 3 - 4 ou les nombres pair 2 - 4 - 6 - 8.

 

Mais alors, pourquoi un tueur, préviendrait de son crime, et pourquoi au Prof ? Parce que dans son livre, Prof avance l'hypothèse que dans le monde réel les crimes ne sont jamais commis par des motivations intellectuelles, les schémas suivis par les meurtriers en série sont rudimentaires monotones et répétitifs, ils ont une explication psychologique et non logique. Donc TUEUR cherche à prouver quelque chose, TUEUR veut prouver que PROF a tord et veut montrer qu'il est plus intelligent que lui, et qu'il peut le battre à son propre jeu. Du coup ce crime est le premier d'une série logique. PROF et ETUDIANT vont devoir trouver la logique de la suite pour arrêter TUEUR.

 

Durant l'enquête les deux profils prédéfinis précédemment vont se mettre en lumière, en effet ETUDIANT pense que l'on peut démontrer la vérité à partir de certains axiomes, en empruntant un raisonnement logique, on ne peut qu'atteindre une conclusion validée. PROF quand à lui n'est pas vraiment de cette avis, pour appuyer son point de vue il met en valeur que même en mathématique certain énoncé ne peuvent pas être prouvés ni réfutés à partir d'axiomes. Qu'il existe un gouffre entre ce qui est vrai et ce qui est démontrable, on n'est jamais sûr de connaitre tous les faits qui compose un événement, il suffit que l'un d'eux changent pour chambouler tout le reste.

 

Bref, n'y a t-il pas un moyen de savoir quel raisonnement adopter face à la résolution de cette suite logique ? He bien non, parce qu'une suite logique peut avoir une infinité de solution possible, par exemple prenons la suite :

2 - 4 - 8 - ?

La première chose qui vient est le nombre 16 puis 32, trivial mais ce peut être aussi 10 puis 20 (pensez hexadécimal) puis si on pousse le raisonnement à son paroxysme 7004 puis 27982 ( f(n) = 1 165 n ^ 3 - 6 989 n ^ 2 + 12 814 n - 6 988, f(1) = 2, f(2) = 4, f(3) = 8, f(4) = 7004, f(5) = 27 982 ...)

 

A PARTIR DE CE MOMENT C'EST UNE ZONE DE SPOILERS OBLIGATOIRE POUR EXPLIQUER POURQUOI JE LIKE +1 LE FILM

 

Petit SPOIL de la fin pour expliquer le reste donc : Le fait que ce soit Seldom qui ai inventé cette suite logique pour brouiller le premier meurtre est tout simplement une idée de génie. En effet la solution est simple, il n'y a jamais eu de tueur en série, depuis le début la résolution est sous notre nez, le coupable idéal est tout désigné : la fille qui ne blaire par sa mère, en plus le réalisateur lui même nous le montre dès le début du film. Alors pourquoi on ne trouve pas ? Pourquoi on entre dans le jeu et on se laisse bercer par l'histoire du tueur en série ? Bah parce qu'on est comme ce putain de random ETUDIANT ! On a envie de croire que tout est logique, que l'on peut comprendre les choses en y appliquant des axiomes, et pendant que PROF se joue de l'orgueil d'ETUDIANT pour le mener en bateau, c'est le réalisateur qui se joue de notre orgueil à nous spectateur pour nous faire gober l'histoire de prof : On est victime du la supercherie qui se joue sous nos yeux. Pour nous faire douter, le scénario ajoute des personnages secondaires qui peuvent tous être le tueur, et on se laisse aller à faire des théories de qui est le coupable ... cependant toutes les théories sont valides étant donné que tout dépend de la règle qu'on applique pour notre postulat ... comme ces fucking suites logiques (vous vous souvenez, les réponses multiples possibles ?). Et pour conclure ce double TWIST de fin qui crée une fin ouverte sur la philosophie du film : Le héro est-il responsable de la SUITE des événements qui vient de se produire du à son arrivé ou pas ?

 

Bon, OK, le film n'est pas parfait, ok j'en rajoute des tonnes sur le fait qu'on est pas assez intelligent pour voir la supercherie venir. Mais l'idée est tellement bonne que j'ai envie d'être indulgent avec ce film, il y a un vrai effort scénaristique de la part du réalisateur (c'est lui qui a fait le scénar), tout est bien réfléchi et les choix artistiques sont vraiment bien trouvés. Toute l'histoire reste logique, on ne nous prend pas pour des beaux avec une fin en queue de poisson. Chaque mention de théorème est bien cité sans être hors de la plaque, on nous fait voir une bonne paire de gros nibard et le décor est magnifiquement british. En plus il y a même une allusion flagrante à Isaac Asimov, vous ne trouvez pas que Arthur Seldom est un nom qui ressemble étrangement à Hari Seldon, coïncidence ? Hum pour ceux qui ont lu Asimov, ou qui consulte la fiche wikipedia du personnage, le doute n'est pas permis ;) Il y a tout un autre tas de référence subtilement placé, des prises de vues jusqu'à la scène qui précède le tout premier meutre qui ne laisse pas indifférent.

 

Malgré ses défauts, des films comme ça sont trop rare alors certes ce n'est pas un PRIMER et le héro n'est pas toujours très crédible mais ça reste pour ma part une très bonne expérience vidéo-ludique carrément plus à la hauteur que les derniers films sortis au ciné cette année.

 

PS : je me suis relu, c'est assez bordélique et brouillon comme réponse et critique, mais je suis au boulot donc j'ai fais ça en vitesse.

Share this post


Link to post

Non, mais je suis assez d'accord. Faudrait que je revoie le film pour être sûr mais il me semble bien, en lisant ton truc, que le mathobabble dans le film est peut-être pas si bidon que ça.

 

Genre, je sous-estime peut-être RP, mais le fait qu'il pose le théorème d'incomplétude de Gödel en plein milieu de son post est - à mon avis - un truc à porter au crédit du film, qui l'a plutôt bien utilisé.

 

Cela dit, je veux pas trop me prononcer tant que je l'aurais pas revu. :P

Share this post


Link to post

Alors voila je ne spécifie pas le nom "énoncés indécidable", sous prétexte que j'ai pas joué à ton jeu (si mes souvenirs sont bons) que tu avais lancé sur le delirium dans lequel on devait justement dire si c'était vrai, faux ou indémontrable en fonction d'axiomes donnés qu'on me traite de gros nAAB. Si c'est comme ça je vous dis

 

sticker-fuck.jpg

Et je me casse du boulot, YOUPI ! A tte sur League Bande de Noob :D

Share this post


Link to post

Non plus sérieusement même si ce n'est pas mon domaine d'expertise j'aime bien me renseigner sur les théorèmes complexes, la cosmologie et la physique quantique.

 

Voila c'était le petit post je raconte ma vie de l'année, profiter en

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  
×