Jump to content
Neo Force Order Resurrection
Sign in to follow this  
Dr_Windu

Mass Effect 3

Recommended Posts

Pas de spoilers pour l'instant, juste une BD spoiler-free (enfin, en quelque sorte) : Mass Effect 3 : The ending.

 

Prévenez si vous spoilez, mais pour le reste... des gens l'ont fait ? J'ai vu partout des échos qui disaient la même chose, mais comme j'aime pas trop le war3z et que Origin "Certainement pas.", il va falloir un moment avant que je puisse me faire une idée par moi même (surtout que même en allant chercher des vidéos, une cinématique de fin peut lourdement changer de sens en fonction de ce qu'on a fait avant).

 

Sinon, pour ceux qui ont testé... des avis sur le jeu ? (Merci de prévenir avant de spoiler, en particulier pour ce qui concerne Tali, j'ai cru comprendre qu'il y avait du major spoiler là dessous.)

Share this post


Link to post

Il est pas mal, ils ont réussi a rattraper la fin de ME2 (plus ou moins) pour repartir sur des bases saine.

Share this post


Link to post

Quel que chose me trouble quand même, Les moissonneurs ont le contrôle des relais. Alors COMMENT se fait il que mon perso se balade partout?

GRRRRRR

 

Sinon, on revoit Wrex, Mordin, fin, tout ceux qui sont vivant.

Share this post


Link to post

Bon, je viens de le terminer, et si je pouvais voyager dans le temps, je retournerais dans le passé pour m'avertir a quel point ce jeu au final est décevant...

Déja, le système de fin:

Il n'est pas naze, il est en fait totalement INEXISTANT. Vous voyez les fois ou le joueur du grenier rage parce qu'il a passé des heures sur un jeu pour voir l'intro a l'envers, c'est exactement pareil.

Je vais spoiler maintenant, mais c'est pas grave, parce que de toute façon c'est naze a chier:

SPOILER

On a 3 vrais "fin" possible,on prend le contrôle des reapers/On les bouzille/On fusionne la vie synthétique et organique

Bref, dans chaque fin, on a cela, une sphère d'énergie qui se propage sur toute la galaxie via les relais et qui "fait" ce qui est mis au dessus (enfin, plus ou moins).

Moi personnellement, j'avais choisi de prendre le contrôle (Parce que les autres options sont de la merde, soit je tues tout ce qui est pas organique (Reapers/geth/EDI/Cafetière/Frigo), soit je force un changement qui n'est pas forcément voulu (fin, le gamin me dit autrement... WAIT, DAFUQ? Un Gamin? T'es sencé être la représentation d'une race super vielle, pourquoi tu prends la forme du gamin du début du jeu? Tes Arts designers étaient en grève?)). Résultat je prends le contrôle, fusionnant avec les moissonneurs pour qu'il virent leurs cul de ma planète, ce qu'il font, tout le monde est content et tout et tout et puis la c'est le drame...

En gros, l'on vois le Normandy qui est en voyage via les rela... WAIT? DAFUQ? AGAIN? C'est le vaisseau le plus avancé de toute la galaxie (mis a part les moissonneurs) et il est censé se trouvé a +-5000Km (ou du moins, il l'était ya 10 minutes) de moi a défendre la planète, qu'est ce qu'il fout subitement dans un voyage FTL a travers les relais? On se fout de ma gueule ou quoi?

Fin bref, le Normandy est rattrapé par l'onde et se crash sur une planète vierge (apparemment), la, toute la team sorts du vaiss.... Non mais attends, Liara, elle était a coté de moi quand le "harbinger" (qui ressemble vaguement a un protéen, mais je vais passer outre) a décimer dans la scène précédent (sauf Anderson, moi et l'homme trouble) et que je vois pas comment, en genre 19min elle a pu monter sur le.. fin bref, ils sortent tous du vaisseau et regardent l'horison d'un air gentillet et niais. C'est TOUT, COMMENT? POURQUOI? 18/20? DAFUQ?

FIN SPOILER

Donc voila, "ca", c'est la fin, Et hormis 10 seconde, c'est toujours le même genre de scène(en bon reporter j'ai vérifié) de 25Sec qui va passer au final (surement selon les companions préférés). Encore heureux qu'il ont pas compté le nombre de scène quasi identique et de nous les énumérer comme 2563 Fins différentes possible (mon cul ouais).

 

Ensuite viens le système de jeu:

Alors, déja, ceux qui s'attendent a un petit retour au rpg vont être décus, c'est encore plus Gears of wars que le second. Mais en moins bien, c'est moins maniable, plus buggué. C'est le genre de système de jeu qui est sencé te forcer a te mettre derrière un couvert et mitrailler dans le vide parce que c'est dangereux. Mais pas ici, non non, en fait, pour ceux qui ont fini le 2, c'est free god mode, Adepte 30, 1000Pv/1000Sp (Shield Points), aller viens le tank volant moissoneurs que je te mette ta patée. en jouant comme un gros bourrin (les couverts, c'est juste bon pour le repas), je ne suis mort que quelques fois. Et la SEULE fois ou je me suis dit:"tain, c'est dur ce passage", c'est parce que j'avais pas capté que le bouton "god mode" était a ma gauche. "Olol, un lance missile a antimatière dans une boulangerie, merci les gens.

 

Fin bref, il vaut mieux jouer pour l'histoire:

Attends, quelle histoire? tu veux parler des reapers avec un bâton dans le culs, des humains qui résistent durant 3 semaines a une dizaine de moissoneurs, ou de l'amiral Hackert, qui grace a sa forge stellaire, te build un truc plus grand que le Destiny ascension dans le même laps de temps (en fait, le temps n'est pas vraiment compté, mais en fait, que ce soit cours ou long, ca ne change au final rien du tout (OLOL ca fait 3ans que l'on résiste au moissoneurs Vs Olol, on a fait un truc énorme en 2J).

Mais mass effect 3, ce n'est pas que cela, c'est aussi:

- Des HEURES de folies a aller chercher du PQ Elcor, des Tablettes tactile Volus et autres artefacts perdu pour gagner de la réputation.

- Des Choix de folie, ils faut faire les bons pour avoir asser de puissance pour parvenir a finir le jeu (ou pas en fait, puisque c'est toujours choisir entre A et B (exemple: Geths Vs Quariens), et si t'es doué, t'as même des fois l'option C (les deux), donc dans tous les cas, t'auras de toute façon de quoi finir le jeu, quoiqu'il arrive, on pourrait arguer sur les répercussions des choix, mais comme dans tous les cas, les relais sont détruis a la fin du jeu, pas de répercussion (plus simple, fin plus courte)).

-Des missions folles, comme heu... courir dans des couloirs et dézinguer tout ce qui bouge, ou heu... courir dans des couloirs et dézinguer tout ce qui bouge...

-Des Révélations totalement surprenante,ou pas (Je vais éviter de spoiler, c'est déjà asser cousu de fil blanc comme cela).

-Un contenu étonnant, pour seulement 40€ (non, c'est pas le prix du jeu, c'est en plus)

 

Et pourtant:

J'ai fini le jeu d'une traite, parce que c'est enfoirés on le sens du suspens! Non, je déconne, je voulais juste voir a quel point cela allais ce détériorer. Et a chaque fois que j'ai cru toucher le fond (a chaque minute), Bioware me rappelle a l'ordre, comme pour dire:"Hey tu crois que l'on pourrait pas faire pire".

En dehors de cela, Il y a quelques histoires annexes/scène qui peuvent être pas mal si l'on les joue correctement (en tête, le soin du génophage, la reconcilliation geth/quariens,...). Et si cela ne tenais que a moi, je ne garderais que cela, mais malheureusement, ya le "reste".

 

En conclusion, pourquoi est ce que ce jeu a obtenu d'aussi bonnes notes? je ne sais pas, 10/20, a la rigueur, parce que le jeu, si il ne respecte rien de l'univers ou du concept de rpg, n'est en soit pas si mauvais que cela (pour un jeu, pas pour mass effect 3), mais 18....

Share this post


Link to post

Ah zut....moi qui fondai de grands espoirs...ceux ci vont devenir de la désilusion....snif :wacko:

 

Ayant bien aimé les épisodes précédents, dès que je le pourrai je le ferai tous de même.... :ph34r::blink::D

Share this post


Link to post

En fait, Si le scénariste c'est barré, ce serait parce que les chefs du projet lui auraient dit: "Ton scénario est bien, mais on va faire un autre, plus hollywoodien!".

Le script original est apparemment a des lieues de ce qui nous est présenté dans le jeu.

 

D'ailleurs, fait intéressant, il y a plusieurs théories comme quoi la fin serait pas réelle, que ce serait une vision de shepard qui lutte contre l'indoctrination, toussa...

Moi j'ai une autre théorie, Shepard est mort a la fin du premier, et les 2 épisodes suivants sont en fait une vision (cauchemardesque) qu'il a eu avant de mourir, quel dommage, une fin aussi tragique pour une femme doté de tellement de bravoure, de courage, d'honneur.

 

Ha aussi, ya un DLC appelé "The truth" qui va sortir bientot(apparement, ce serait p-e un "complément", une sorte de "prologue", une fin quoi).

EA peut se foutre ma b*** dans leurs c**, j’achèterais plus jamais un produit venant de chez eux.

Share this post


Link to post

HOLY MOTHERFRACKING NECRO OF DOOM !

 

Mais il fallait que je le poste sur le forum. Ça planait depuis longtemps, et c'est *finalement* arrivé...

 

Shit just started.

 

Related pics :

disgonbgud.gif

 

popcorn.gif

 

Also, mon lien de l'autre jour sur la shoutbox, pour aller avec, ainsi que cette vidéo (massive spoiler alert) :

 

Si vous avez aimé les derniers Mass Effect, vous risquez de grouiner. Personnellement, le 2 m'a déjà bien refroidi (pas qu'il soit mauvais, mais en comparaison du 1), donc je me frotte les mains sans scrupules.

Share this post


Link to post

C'est marrant, moi je trouve le 2 meilleur que le 1.

Et d'ailleurs le 3 est très sympa aussi si on exclut la fin.

Par contre il faut les DLC ou il manque une partie entière de l'histoire...

Share this post


Link to post

I lol'd :

Commentaire : "[...] It’s strange because Bioware really tried to pull an Empire Strikes Back vibe with both of them [ME2 et DA2]: both stories are a bit of a downer after a ‘triumphant’ ending of the first title, the tone is darker and grittier and the world is left in a ‘bad state’ ready for the third game to resolve the issues once and for all. [...]"

 

Réponse :

"Mass Effect 2 is what Empire Strikes Back would look like if Luke died when the Wampa attacked him, then got resurrected by Jabba the Hutt and his crime ring, who then tasked him to recruit an entirely new set of characters (while Han, Leia, ect got relegated to cameo roles) in order take down Boba Fett and his gang of bounty hunters that were working for the Empire.

 

At some point it would be revealed that the bounty hunters were actually former Jedi Knights who survived the great purge, but nothing ever comes of it; they don’t look or act anything like Jedi, they can’t be redeemed,it’s just a twist for the sake of a twist.

 

The film would end in a climactic battle where Luke and his new team destroy the bounty hunter’s space station and turn their backs on Jabba in order to rejoin the Alliance, who previously rejected him because he’s been working for Jabba and is therefore untrustworthy. It would then be revealed that Darth Vader, who has spent most of the film offscreen, is now overseeing the completion of the Second Death Star, and is threatening to destroy the rebels once and for all. Cue credits.

 

Then Return of the Jedi plays on as normal, with the team Luke spent the second film building having completely disappeared, and all the Jedi training and revelations from Empire crammed into the end of Jedi’s first act. And Jabba periodically shows up, out for revenge, having amassed a force so huge that he rivals the empire itself and effectively overshadows them in villainy."

Après, je peux largement comprendre qu'en termes de gameplay et de volume, le 2 apparaisse meilleur que le 1. Idem pour les interruptions parangon/renégat. Et surtout, il y a Mordin dans le deux et pas dans le 1, donc il est totalement impossible d'arguer que le premier est meilleur en tous points.

 

Mais ça n'empêche pas que tout ce que je trouvais vraiment cool dans l'univers de Mass Effect a rapidement disparu au fil de la série. Le seul point qui m'emmerdait dans le 1 était l'axiome "IA = evil, donc on leur Jihad leur face à vue", mais vu où ça les a menés d'ajouter plus d'IA et de les approfondir, ils auraient peut-être mieux fait de s'en tenir à ça.

 

EDIT - Also, j'ai appris un truc :

I think it’s important to point out Chris L’etoile’s contributions. He pushed ME universe from soft sci-fi to hard sci-fi.

 

Mass Effect 1

[...]

• Wrote all in-game Codex entries.

• Rewrote procedural planet descriptions and edited Galaxy Map layout on personal initiative to improve quality and scientific accuracy.

[...]

Ce type. C'est lui qui aurait dû décider quiquequoi comment pourquoi les reapers, et donner un sens au titre "Mass Effect" de la série. Personne d'autre. :P

 

Also, deux autres quotes related :

I remember Chris L’etoile himself calling it ‘drywall sci-fi’, as in “It looks hard enough, as long as you don’t lean on it.

Mr. L’etoile did a great job, boz, but he also showed pretty much conclusively that he’s got one over-arching plot idea that he knows is good, and it’s the one from Freespace.

 

The turians, Reapers, Mass Relays, protheans, Admiral Bosch of the Neo-Terran Front, even the original idea of the character of Shepard(as just someone randomly in the wrong place at the right time to make a difference) are lifted wholesale from there, in spirit if not in flesh. We got the exact same revelation about the Ancients that we got about the protheans. It’s on that extremely thin line between condoned homage (how many fantasy stories have mimicked The Lord of the Rings?) and Mr. L’etoile wanting really badly for the (awesome)story of Freespace to get recognition that the space-shooters never got it.

Je vais juste laisser ça ici, parce que j'ai rien à ajouter.

 

EDIT² : Du coup, j'ai dig des extraits d'une interview sympa du type en question.

 

EDIT³ : Moar quotes ! ("Is your XBox on fire ? No ? Build passed.") (Liste complète - Le post d'origine du topic est à pleurer de rire aussi.)

Share this post


Link to post

Personnellement j'argue que le premier est juste inférieur au deuxième en tous points. Scénario plus léger, personnages moins profonds, quêtes secondaires consolesques, gameplay souffreteux...

 

Je ne vois pas ce que tu veux dire sur les IA, la relation Geth/Quarians et le personnage de EDI sont pour moi de très bons éléments de l'histoire.

 

Le type de ta première vidéo m'a fait bien rire, je n'ai même pas pu la regarder jusqu'au bout. Affirmer que James Vega est un meilleur allié de Shépard que Liara sous prétexte que "lui" n'a pas vendu on corps à Cerbérus ce n'est pas avoir joué au même jeu que moi...

 

Quant à l'argument "cette histoire est une repompe de machin", toutes les histoires ont déjà été racontées il est impossible de sortir un scénario vraiment original. Star Wars n'est qu'une repompe de la légende arthurienne à ce titre.

Share this post


Link to post

Pour ce qui est de comparer le premier et le deuxième, je pense qu'on ne s'intéresse juste pas aux mêmes choses dans un jeu.

 

Le premier était très open-world, avec de longues phases d'exploration sur les planètes avec le Mako, le deuxième nous fait lancer des probes ; sauf lorsqu'une anomalie est présente, auquel cas dans le 2 on est téléporté sur le site (clos et linéaire) de la mission au début, là où le 1 se contente d'ajouter un marqueur GPS sur la carte à explorer. Les quêtes consolesques sont, en effet, sans grand intérêt, mais s'intègrent parfaitement au fonctionnement du jeu (et les entrées codex qui accompagnent les derniers collectibles sont, elles, loins d'être sans intérêt).

 

Le gameplay est très loin d'être souffreteux, même s'il est en effet moins nerveux. Je le trouve beaucoup plus tactique, vu qu'il se base (du moins à mon niveau) sur une gestion minutieuse des cooldowns de chacun des membres de l'escouade. En contrepartie, j'ai sauté de joie dans le 2 en découvrant qu'on pouvait placer des headshots... avant de déchanter progressivement en réalisant que les gros ennemis sont juste des éponges à balles, et que l'ajout (toujours pas roleplay) de clips thermiques sans lesquels il est impossible-de-tirer-point-barre entraînait qu'il fallait systématiquement jouer à Halo en enchaînant les HS, sans quoi on se retrouve à court de balles (ce qui équivaut soit à un rechargement, soit à une demi-heure de braining chelou sur l'IA si la composition de l'escouade le permet).

 

En termes d'interface, l'inventaire du 1 était daubé. C'était très sympa de pouvoir customiser ses armes (et surtout, tactiquement, son armure), mais l'UI de consoleux était vraiment mauvaise. Pour remédier à ce problème, Mass Effect 2 a... supprimé l'inventaire. Point. On choisit ses deux armes + arme lourde (comme dans tout bon FPS console) au début de la mission, on franchit un one-way-drop (ou une porte qui se verrouille automatiquement par volonté du script) et on shoote.

 

Et puisqu'on parle du volet RPG, le système de levelling du 1, qui était un peu léger mais potable, a reçu quelques bons coups de hache pour le simplifier (??). Déjà que je me sentais à l'étroit pour penser mes builds dans le 1 en évaluant les routes les plus sympas pour débloquer des pouvoirs utiles à brève ou longue échéance, là y'a pour ainsi dire plus rien à faire. (D'autant que le nombre réduit de niveaux et de points associés fait qu'on débloque moins souvent de nouvelles capacités, vu que levelup des persos est manifestement une corvée dont il faut débarasser le joueur dans un RPG.)

 

NOTE : SPOILER ALERT MASSIVE, de toute évidence, je vais parler du scénar.

 

Bien sûr, ça n'est pas qu'une question de gameplay, de one-way drops et d'environnements linéaires cloisonnés (quoique j'ai aussi à dire sur les environnements, en comparant e.g. la Citadelle ou Virmire à Omega ou Tuchanka). C'est aussi au niveau du scénar, qui passe de, heu... le scénar du 1... je voulais le résumer en quelques mots, mais ça fait long pour y dire ce qui est important - disons pour faire court : intro, Shepard est shiny, les humains veulent un nouveau Spectre, Nihlus, Eden Prime, merdier total, inculper Saren (?), le Normandy, Shepard Spectre, traquer Saren, les Geth, Virmire, en-fait-Sovereign-n'est-pas-qu'un-vaisseau, les prothéens, le Cipher, OH MON DIEU LES REAPERS OMG OMG OMG, le conseil n'écoute pas (?), le Conduit, Ilos, le gambit final, Virgil (!), les veilleurs, la Bataille-Spatiale-Épique-Requise-Pour-Tout-Bon-Space-Opera, l'épilogue politique sur l'avenir de la Galaxie et la menace des reapers, ouf c'est bon.

 

À côté de ça, le scénar du 2 c'est : intro, PAN T'ES MORT LOL, Cerberus rez Shepard (???), on bosse pour eux (??), constituer une équipe (optionnellement) pour préparer une mission décrite comme "suicide" contre les collecteurs (?), kidnapping de l'équipage, rush le relai Omega, OH MON DIEU ILS RÉDUISENT LES ZUMAINS EN PURÉE GLUANTE - pour fabriquer un reaper (???), on casse le reaper, boum la base, choisir son camp face à TIM.

 

En fait, au début de Mass Effect 3, le scénar n'a techniquement pas avancé d'un millimètre depuis la fin du 1 : la seule menace centrale de Mass Effect 2 est apparue au début du jeu et disparaît à la fin.

 

Les multiples "?" de mes descriptions précédentes représentent au passage les points où ma suspension d'incrédulité a été mise à rude épreuve *au cours de la quête principale*. Listons-les.

 

-> Les humains amènent une random-quarian avec un audiolog de Saren+Benezia, et c'est une "preuve irréfutable". Le core Geth (que personne ne sait ouvrir à part Tali) d'où la preuve est issue s'est fort pratiquement "effacé" en ne laissant "aucune trace" juste après que Tali ait extrait l'info qu'on cherchait.

Explication plausible : le conseil se doute depuis un moment que Saren ne leur obéit plus, et cherche juste un prétexte.

 

-> Le conseil n'en a rien à foutre des reapers. Mais rien. Certes, Shepard a peut-être été un peu durement affecté par les "visions" de la balise d'Eden Prime (qui a explosé juste après, comme-c'est-encore-une-fois-pratique si on se met à la place du conseil qui n'était pas là), mais son équipage très multiculturel a l'air d'y croire aussi. Et Anderson. Et absolument rien dans la galaxie ne peut expliquer l'existence de Soveregin (le Dreadnought qui SE POSE SUR UNE PUTAIN DE PLANETE).

Explication plausible : La Politique. Udina est du même avis qu'eux, après tout. L'histoire montre que des êtres humains à des positions de pouvoir sont capables de faire preuve d'une stupidité atterrante en dépit de tout sens commun ; pourquoi pas des aliens ?

 

Par ailleurs, le premier jeu établit clairement que Cerberus est une Organisation Maléfique™. On pourrait lui reprocher d'être un peu trop carricatural dans sa dépiction, mais il ne fait en tout cas aucun doute qu'ils se feraient battre par Mengele à plate couture à un concours d'éthique médicale. C'est tout juste s'ils pourraient espérer un ex-aequo avec le docteur Saleon. Et par suite...

 

-> Cerberus décider d'acheter le cadavre de Shepard et de claquer 80% de ses thunes dans un "Projet Lazarus" pour le rez. Hein, quoi ? Mais... pourquoi ? Et, heu... comment ? Enfin... je sais même pas par où commencer. Ça n'a tout bonnement aucun sens. Il n'y a pas de raison roleplay de considérer que Shepard, et encore moins une Poupée-Shepard-Made-in-Cerberus a quoi que ce soit de spécial, outre le fait d'avoir été là au bon endroit et au bon moment pour prendre conscience de la menace des reapers (et en particulier du plan de Sovereign) et d'y mettre fin. Si besoin est, la preuve en est que lui et son super vaisseau-ninja OfZeDead se sont fait oneshot en 0,01s par un collecteur qui passait par là. En outre, rien ne permet à Cerberus de penser que Shepard fera preuve de la moindre loyauté envers eux (j'y reviendrais), il est même possible (avec le BG Sole Survivor) que Cerberus soit en fait sa Némésis Suprême, et qu'il ait obtenu la preuve qu'ils ont littéralement fait de sa vie un Enfer, et sont responsables du pire traumatisme qu'il ait connu. Et Cerberus décide donc, sur un coup de tête étrange de se saigner aux quatre veines (le jeu justifie le manque de moyens de Cerberus par "ben, on a tout claqué pour rez Shepard et lui refaire son vaisseau") pour pouvoir avoir une chance très incertaine de le ressuciter, et pour lui reconstruire un nouveau Normandy plus grand, plus fort, plus beau (plus que le prototype ultra-secret de l'alliance avec la coopération des races du conseil, donc).

Explication plausible : Alors, heu, pour le comment, de toute façon OSEF, c'est de la Science. C'est pas parce que Cerberus a échoué dans 100% de ses projets biomédicaux précédents qu'ils sont incompétents, après tout. Et pour le pourquoi, c'est très simple : Shepard est un humain. Or, Cerberus est pro-humain, CQFD. Et en plus, il apparaît dans la suite du jeu que Shepard accepte effectivement de travailler LOYALEMENT pour eux, et ce jusqu'à la toute dernière minute du jeu (je pense que j'aurais vraiment pété les plombs en l'absence de ce bouton "fuck you" final, même si la justification qui va avec est à la hauteur du reste du jeu). Donc je suppose que leur idée est rétroactivement très justifiée, vu que Shepard leur obéit par Décret de la Réalité.

 

-> "Ah bon, vous m'avez rez ? Mais, heu pourqu... ohh c'est joli, c'est quoi ? Le Normandy ? En plus grand ? TROP COOL ! Eh, mais attends... JOKER ! Mec, c'est trop awesome, tu bosse pour Cerberus maintenant ? Génial ! Et, OH ! Vous aussi docteur Chakwas ? Vous avez tous les deux démissionné de l'armée pour ça ? Ah ben, on va tous bosser pour Cerberus, c'est super ! Et Tali'Zorah "Quarian-but-the-customs-guy-call-her-'That-Thing'" nar Rayya et Garrus "Depends on the species, Turian" Valkarian vont certainement signer chez Cerberus aussi ! Ainsi que le docteur Mordin "Salarians-are-smarter-than-that" Solus ! Et on peut parfaitement arborer un gros logo marqué "CERBERUS, LAULE" quand on se docke sur la citadelle, c'est pas comme si l'organisation avait quoi que ce soit d'illégal.

 

Je rappelle pour mémoire que Cerberus est responsable d'expériences illégales ratées ayant entrainé, systématiquement, la mort de plusieurs innocents et impliquant :

- des Rachni

- des Husks

- le Thorian

- des threshers maws (deux occurrences distinctes)

Ils sont responsables de contaminations biologiques ayant entrainé la mort sans intention de la donner sur au moins cinq planètes différentes, du meurtre d'un escadron complet de Marines de l'Alliance répondant à un appel de détresse, de l'assassinat (découvert et éclairci par l'équipe du Normandy, et figurant donc dans un rapport adressé à l'amiral Hackett) du vice-amiral Kahoku qui les supervisait, de la mort dans des circonstances dramatiques, plusieurs années auparavant, d'un régiment entier de Marines, auquel appartenait Shepard lui-même, et qui a cru être (et potentiellement, EST) l'unique survivant du massacre.

Par souci d'exhaustivité, il faut y ajouter que, par le canon de Mass Effect 2 (au cas où le premier ne suffisait pas), Cerberus a également commis : des expériences biotiques, extrêmement cruelles et, en plusieurs occasions, mortelles, sur des jeunes enfants (ayant lamentablement échoué à l'exception de Jack, qui n'est pas exactement une réussite indiscutable par bien des aspects), une investigation hautement risquée du "cadavre" d'un reaper, ayant entraîné la mort et/ou la folie auprès de tout le personnel impliqué dans l'opération (OK, j'ai pas vérifié, certains s'en sont peut-être tirés, mettons que c'étaut "juste" une partie d'entre eux), des opérations d'espionnage sérieuses à l'encontre de plusieurs races amies (notamment les turiens, qui ne sont pas susceptibles pour deux sous et passeront certainement à une organisation humaine ce genre d'excentricités), et un soutien général à des groupes d'intérêt "pro-humains" (type Terra Firma) oscillant entre l'anthropocentrisme aigü et le racisme pur et simple... et j'en oublie parce que je n'ai pas fait Mass Effect 3.

 

Heu... bref. Ce post a définitivement échappé à tout contrôle. Hum.

 

Donc, heu... explication plausible, hein. Heu. Voilà. On pourrait imaginer que... en fait, c'est une Ruse™, et Shepard a un Plan pour neutraliser Cerberus de l'intérieur, mais il s'avère que non. Au mieu, il est susceptible de dire "Fuck You" à Tim quand celui-ci lui demande les clés de la base des collecteurs, pour mettre la main sur la technologie Reaper qui pourrait s'y trouver (parce que ça leur a tellement bien réussi la première fois). Quoique plus exactement, la réplique de Shepard dans ce cas est "I won't let fear compromise who I am." ; donc... non. J'ai rien. Cerberus lui a peut-être implémenté une puce de loyauté, qui était controllée par EDI, et a cessé d'être efficace au fil du jeu à mesure que la Sheparditude naturelle du capitaine a déteint sur son vaisseau, son équipage, et par conséquent l'IA du bord ? Ou alors mumble-mumble-something-indoctrination-theory.

 

-> Après les points précédents, ça va paraître ridicule, mais, bien qu'on ait toutes les raisons de vouloir casser la gueule aux collecteurs, pourquoi monter une mission suicide contre leur base ? On veut les empêcher de faire des kidnappings dans les colonies humaines ? Hmmm, oui... et si on postait juste deux croiseurs sur le relai, et deux autres dans le secteur des colonies qui surveillent le réseau FTL ? Le codex du jeu est très clair sur ce fait : il est possible (voire facile) d'éviter la castagne, mais attaquer une planète ou franchir un relai imposent de devenir tout ce qu'il y a de plus repérable, et de se peindre en très gros le mot "CIBLE" sur la coque. Ça fait deux colonies humaines de pouillées, on pourrait penser que la flotte de l'Alliance, même lente et molle, ne serait pas opposée à la suggestion dans le principe ? Non pas qu'un raid monté avec une vraie flotte, n'importe laquelle, ne pourrait pas one-shotter la base des collecteurs au prix de pertes raisonnables, mais on a jamais vu un truc pareil se produire juste parce que quelques colonies étaient menacées... ah si, apprès le Skyllian Blitz. Et la fois où on a voulu mettre un coup de boule aux turiens pour fêter notre premier contact avec une race alien. Oh, bon, bref.

Explication plausible : C'est pas une mission suicide, c'est un raid délicat à préparer et à mener, mais Shepard et TIM ont toute confiance dans les capacités du Normandy à mener à bien la mission et revenir sans casse, moyennant un peu de préparation. Et de fait, mon unique playthrough donne un échantillon statistiquement représentatif de "exactement zéro pertes" lors de l'opération, ce qui prouve que ça n'était pas très suicidaire. Un sondage informel auprès des autres NFOR ayant fait le jeu indique que d'une manière générale les pertes sont effectivement très limitées, quand pertes il y a. Il suffit donc d'ignorer les multiples occurrences du mot "suicide" ainsi que toutes les répliques ayant trait à la dangerosité de la mission finale (celle qu'on passe 95% du jeu à préparer, donc), et elle passe pour un raid de représailles définitives contre les collecteurs, donnant ainsi un sens au scénario (après tout, si on claque tout son fric pour refaire un Shepard et son vaisseau, c'est pas pour qu'ils disparaissent au cours de leur première vraie mission).

 

-> Et à la fin du jeu, les collecteurs réduisent leurs victimes en purée de viande gluante, qu'ils aspirent avec une grosse paille pour fabriquer un énorme bébé-reaper de forme humanoïde en utilisant l'ADN des gens.

 

What.

 

Observons que le sénariste dont je parlais précédemment avait, lui, une version subtilement différente en tête quant à la genèse des reapers. Un qui impliquait des mots-clés comme "nanotechnologie", "analyse destructive", "reconstruction de la conscience", et décrivait informellement les reapers (pas une appellation in-universe, mais pour faire passer l'idée) avec des adjectifs comme "post-singularité" et en soulignant la différence considérable entre leur intelligence et celle des races organiques ET synthétiques présentes dans la galaxie. Ce qui est marrant, parce que ça correspond parfaitement au headcanon que je m'étais construit en jouant à Mass Effect 1, et qui n'a pas bien survécu à mon playthrough du 2 (et est intégralement démoli par le 3, et en particulier la fin). Et curieusement, le scénariste en question a - comme Drew Karpyshyn, également auteur des romans sur Revan et Darth Bane - ragequit de chez Bioware avant Mass Effect 3. Ou a été kické, pour ceux qui préfèrent la théorie du complot.

 

Donc voilà. Organiques, grosse paille, ADN, reaper humanoïde. Explication plausible, histoire de faire un effort : Rule of Cool. Le bossfight final est grave épique, où on tire à coups de lance-roquettes-futuriste dans l'œil d'un boss de 50 mètres de haut entre deux vagues d'ennemis, et la scène où on voit des colons (voire, si on noube, son équipage) se faire littéralement liquéfier tous vifs dans leur pods en hurlant et en tapant contre la vitre, est, heu... poignante. J'imagine. Sur le coup. Pour certains. Et sacrifier l'impact d'une scène pour un peu de cohérence narrative est le meilleur moyen d'écrire la fiction la plus chiante de tous les temps.

 

Mais voilà. Hein. Je voulais initialement ajouter quelques autres trucs à charge sur le 2 (et encore plus vrais dans le 3), justement en rapport avec cette histoire de "Rule of Cool" (Take back Earth, le Crucible, le Starchild, la destruction du Normandy, Kalros vs. Reaper, Arrival, j'en passe et des meilleures), comme quoi plus ça va, plus la série cherche à rendre des visuels épiques et violents plutôt que des trucs posés et contemplatifs (aussitôt fini le dialogue de l'ambassade, mon premier réflexe en arrivant dans la Citadelle dans le 1 est de me poser et de regarder la skybox). Un de mes liens précédents soulignait la différence dans le choix des palettes de couleurs, qui est ultra-violente, et souligne précisément ça, mais...

 

Soyons lucides, ce post est déjà Juste Trop Long. J'ai écrit le début pour répondre comme-ça-en-passant, et je pense que du coup, ben, ce qui me perturbe dans la fin de la série par rapport au début est assez clair (je préfère l'exploration dans un jeu émergent avec un scénar de hard SF qu'un gameplay et des dialogues calibrés pour un rendu cinématographique).

 

 

Pour terminer de répondre (histoire de répondre, par opposition à rédiger une rant impromptue de deux pages à l'arraché), ce qui m'ennuie avec les IA, c'est que l'univers pose hâtivement la conclusion que les IA sont dangereuses et aboutiront toujours à l'extermination des organiques (activement ou passivement). Les Geth sont en effet bien approfondis (et beaucoup plus intéressants dans le 2), et EDI est également un contre-exemple pertinent. C'est un des points que j'ai trouvé mieux traités dans le 2 que dans le 1 (où les IA hors-Geth sont systématiquement hostiles par Décret, et où aucune IA ne survit plus de quelques heures). Le truc c'est que j'aurais préféré que les IA restent mortes (façon Dune) plutôt que de voir l'arc organiques vs. synthétiques se conclure par le mumbo-jumbo mystique complètement absurde où les auteurs l'ont conduit (à savoir, la fin du 3, où il est révélé que depuis le début, toute la série tourne autour de la menace - réelle - posée par les IA). Je serais par contre tout à fait d'accord pour avoir plus de Geth et d'EDI dans un univers où l'élément central de l'avenir de la galaxie n'est pas "les IA finissent toujours par exterminer leurs créateurs et seuls les reapers les en ont empêché jusqu'à présent". Parce que gru.

Accessoirement, le même auteur mentionné plus tôt voyait plus la dépiction des IA dans le 1 comme le point de départ d'un arc sur le thème de : "les races du conseil prétendent avoir une civilisation juste et harmonieuse ; mais en fait, leur traitement des IA témoigne que c'est loin d'être vrai", et voyait ça comme un des thèmes de la série. Ce qui est parfaitement cohérent avec plusieurs entrées Codex concernant non seulement les IA, mais aussi les krogans et (dans une moindre mesure) les rachni, et le BG des krogans et les dialogues de Wrex en particulier. Il faut croire que les [senior] [Lead] Writers appointés par EA pour ME3 n'ont pas reçu la note sur les IA ou, plus probablement, ont décidé de se torcher avec.

 

D'une manière plus triviale, pour Vega j'en sais rien, mais j'ai cru comprendre que ton inimité tenait surtout à son non-respect du protocole militaire, qui n'est sans doute pas trop une gêne pour certains joueurs (dont possiblement l'auteur de la vidéo)... en revanche, j'ai toujours Liara en travers de la gorge. Son comportement dans Mass Effect 2 n'a juste aucun sens.

 

...ah, on me souffle à l'oreille qu'en fait pas du tout, si on achète le DLC, on a toutes les explications, et on sait le comment du pourquoi et, que pour les concernés il est possible de se réconcilier sous la couette, et que tout va mieux comme avant et tout et c'est super. Et dans ce cas, je dis... Joker. J'invoque mon droit à utiliser comme argument contre la qualité d'un jeu le fait que son scénar n'a aucun sens de base et n'en acquiert que si l'on achète les morceaux de contenu vendus en pièces détachées au cours des 1D3 années suivantes, en particulier quand il s'agit d'un point d'une importance cruciale pour une large fraction des joueurs.

 

Alors oui, je sais, on trouve des cracks partout, même que [REDACTED] (merci d'ailleurs, je les ai mis de côté et quand je me déciderais à refaire le 2, ça me permettra peut-être d'applanir pas mal l'expérience par rapport à la première fois, même si je suis pas sûr que ça suffira à me faire changer d'avis au final). Mais au passage, le seul moyen d'acheter les DLC initialement était d'investir dans des BioWare Points pour pouvoir les acheter sur leur site. Devinez quels services ont disparu entre temps et quelles pages sont devenues 404 ? Je blâmerais bien EA, mais pour le coup je suis pas (totalement) certain que ce soit (directement) de leur faute...

 

Par ailleurs, ça fait très longtemps que j'ai vu la vidéo mais, dans mon souvenir, le côté "repompe du scénar" n'est pas du tout du tout central dans son argument. Il me semble me souvenir qu'il reproche au jeu de récupérer des bouts d'arcs narratifs sans savoir comment et pourquoi ils fonctionnent ailleurs, et d'essayer de les réutiliser pour obtenir un résultat "épique" ou "profond", et de créer du coup un micmac thématique qui nuit sérieusement à leur histoire. Ce qui ne serait pas très grave, par ailleurs, si Bioware n'avait pas eu le culot de se retrancher derrière leur "intégrité artistique" pour justifier la fin de ME3, ce qui est à mon sens un argument de merde dont ils devraient avoir honte.

 

En tout cas, c'est l'impression que j'avais gardée de cette vidéo, et la raison pour laquelle je l'ai relinkée sans prendre la peine de la revoir. (En particulier parce que Film Crit Hulk, qui est un mec vachement cool par ailleurs, avait bondi pour défendre Bioware à cette occasion, avec pour seul caveat qu'il n'avait pas tout le contexte sur la série elle-même... et que cette vidéo y fournissait une réponse parfaite, justement parce qu'elle justifiait que la controverse existait en grande partie à cause du contexte. Surtout que l'épilogue des RPG Bioware est, normalement, un de leurs points forts.)

 

EDIT : Ah zut, j'ai oublié un point important dans mon bloc sur le scénar' et Cerberus... dommage, je voulais vraiment dire des trucs dessus. Tant pis, on va faire une version courte. Le point tient en deux mots : "Rogue Cells". Ma réponse en un seul : "Bullshit".

Share this post


Link to post

L'histoire est un tout cohérent du début de mass effect 1 à la presque fin du troisième, les dernières secondes sont juste du nawak....

 

Ta remarque sur les IA est juste celle de quelqu'un qui n'a pas joué au 3 et/ou pas aux DLCs (que au passage je n'ai pas acheté parce que si je paye un jeu je le considère comme complet). On en reparlera quand tu aura compris les véritables motivations des Gets.

Même chose pour les Rachnis.

Même chose pour les Krogans (qui auraient été bien différents si, comme ton mec l'avait suggéré, on reprenait l'équipe du 1 (ce qui est pour moi un non-sens scénaristique)).

 

Le gameplay plus orienté action est beaucoup plus plaisant à jouer pour moi. On s'éloigne du moteur de neverwinter night bricolé pour en faire un jeu d'action pour un vrai système dynamique. Et la complexité d'une feuille de perso ou la "méta" possible d'un build ou d'une équipe n'est absolument pas ce que je recherche dans un jeu solo. Si je prends tel ou tel compagnon dans une mission c'est uniquement dans des considération RP et non pas comme dans le 1, parce que je n'ai pas les compétences chiffrées nécessaires à la mission.

D'ailleurs le gameplay du 3 est encore meilleur que celui du 2.

 

Pour ce qui est du 3 justement, manquer les DLC c'est juste manquer la moitié du jeu en terme de fun et de contenu.

 

PS : Pour ce qui est du mako c'est bien joli, mais les phases sur les planètes, en plus d'être vides et peuplé des mêmes bâtiments préfabriqués mal fichus sont de gros ralentissements dans l'action souvent lourdingues. Les quètes FedEx sont d'un intérêt tout à fait discutable.

 

PPS : Pour l'inventaire, l'interface du 1 n'est pas consolesque ? Avec Tali armée jusqu'aux dents sans possibilité de custom ? Les inventaires des RPG sont juste débile la plupart du temps, c'est simplement un convention vidéo-ludique parce que faire autrement est souvent impossible. Le fait d'avoir une armure perso, customisable, et un nombre fini d'armes est pour moi une bonne chose. En opération on ne passe pas son temps à troquer ses protection et ses armes par celles de l'ennemi sous prétexte qu'elles ont de jolies couleurs ou que leurs armes sont d'un "tiers" supérieur aux tiennes. Tes armes sont tes armes, en ce sens elles sont supérieurs. Et comme ça on s’attache à son carnifex ou à son armure N7 plutot que les bazarder dès la dixième minute de jeu sous prétexte que tu en trouve une mieux sur un cadavre d'un ennemi qui fait 25kg et 5 cm de moins que toi mais qui te va parfaitement dès le premier essai !

 

PPPS : Jacen ? Aranud ? Je sais que vous pensez comme moi !

Share this post


Link to post

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  
×