Jump to content
Neo Force Order Resurrection

Search the Community

Showing results for tags 'Steam'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Communauté NFOR
    • Actualités
    • Forum principal
    • Présentation
    • Recrutement
    • Aide et conseils techniques
    • Culture générale
    • Atelier des artistes
    • Le délirium pas minsss
  • Jeux vidéo
    • Jedi Academy
    • Minecraft
    • MOBA
    • Jeux Steam
    • Meuporgs
    • Autres jeux
    • Star Citizen
  • Activités / Projets

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Site internet


Skype


Location


Hobbies

Found 2 results

  1. Dr_Windu

    Living Room - Annonces

    L'origine de ce topic TL;DR : Valve va faire trois annonces ces prochains jours, la première est SteamOS. Le début de la discussion a eu lieu sur la shoutbox, j'ouvre ce topic pour qu'on puisse avoir un endroit plus pratique où discuter. Je prends pas le temps de rerédiger ce que je voulais en dire, juste un récap du jeu des prédictions: Annonce 1 "()" = SteamOS => Annonce 2 "[ () ]" = SteamBox /\ Annonce 3 "() + ()" = Truc de cloud pas important Ca c'est ma théorie. Quelqu'un de chez Forbes (un site important pour des types avec des Rolex, donc ils doivent savoir ce qu'ils disent) a une autre théorie. Il a des centaines de followers sur Facebook et moi j'ai même pas de compte, donc je suppose qu'il doit avoir raison. Après tout, tout dépend de ce qu'on appelle la "SteamBox", peut-être qu'il pense que ça doit nécessairement être une machine fabriquée en interne. Unrelated: quelqu'un sait comment on peut demander à la WebArchive de mémoriser une page web avant qu'elle soit effacée en ninja ? Juste une question que je me pose comme ça. Bref. Gentlemen ? The SteamOS. Discuss.
  2. "Mais bon sang, c'est quoi ce délire avec les couleurs sur Steam ?" À la demande de pas grand monde, j'ai décidé de fournir quelques éclaircissements sur le déroulement de l'évènement de cet été, au cours duquel Valve a décidé d'ajouter aux jeux traditionnellement soldés à cette période une sorte de jeu alternatif opposant cinq équipes de couleurs variées. "Oui, merci Aldar, c'est ce qu'on dit... mais de quoi s'agit-il au fait ?" Commençons par le commencement. Environ une dizaine de jours avant le début des soldes (je n'ai pas la date exacte, je suis tombé dessus fortuitement en cours de route) les récompenses usuelles du crafting de badges sur Steam ont été modifiées. Outre l'expérience, le smiley et le background de profil habituels, le coupon de réduction inutile qui allait normalement avec était remplacé par une carte échangeable, nommée 'Mysterious Card X', où X était un numéro. Un marché discret s'est rapidement mis en place pour ces cartes, dont on se doutait plus ou moins qu'elles devaient avoir un rapport avec les soldes d'été. Ce que la communauté n'avait pas prévu en revanche, c'est la nature exacte de cet évènement. Dès le premier jour des soldes, les cartes ont été comme prévu dévoilées. Il est devenu possible de crafter le badge correspondant, et ceux qui étaient prêts à le faire se sont immédiatement retrouvés assignés à une équipe parmi les cinq suivantes : violet, bleu, vert, rose ou rouge. Une FAQ a été mise en ligne expliquant les règles du jeu : Chaque utilisateur peut peut marquer des points en effectuant certaines actions. Tout point marqué par un utilisateur est ajouté au total de son équipe. Les équipes sont construites de manière purement aléatoire, par tirage au sort. Le crafting d'un badge rapporte respectivement 1 point, 10 points et 100 points, pour un badge normal, un badge rare OU un badge d'été et un badge d'été rare (foil). Le fait de crafter un badge d'été rapporte, outre des points et une carte d'été, un drop aléatoire, pouvant inclure (avec une faible probabilité) un token. Certains tokens arborent une couleur, et permettent de rejoindre l'équipe de cette couleur. Certains tokens permettent de conférer un bonus de points (100, il me semble) à une équipe au choix. Certains tokens permettent de voler 100, 500 ou 1000 points à une équipe pour les transférer à une autre (au choix de l'utilisateur). À la fin de chaque jour, 30 joueurs parmi l'équipe qui a marqué le plus de points sont tirés au sort et remportent les 3 premiers jeux de leur wishlist. À la fin de chaque jour, tout joueur qui a contribué au moins un point à une équipe gagne une carte d'été. Si son équipe est celle a marqué le plus de points, il remporte une deuxième carte. ...et c'est à peu près tout. Dans la confusion du début du premier jour, alors que des groupes Steam et noyaux de joueurs se constituaient autour de chaque équipe, l'équipe violette prit l'avantage. La conjecture veut qu'il ait simplement s'agit à l'origine d'un écart statistique normal compte tenu de la relativement faible activité initiale, mais toujours est-il que cet écart s'est progressivement amplifié au cours de la journée. De nombreux joueurs de tous horizons ont alors abouti à la conclusion que, selon toute probabilité, la domination d'une équipe a démotivé les joueurs des équipes concurrentes, qui, moins enclins à contribuer un ou dix points pour combler un écart de plusieurs milliers, ont accéléré le processus en un cercle vicieux. À la fin du premier jour, l'équipe violette avait en tout cas écrasé les autres. À ce moment, certains joueurs ont prédit un effet boule de neige, où l'équipe violette, grâce à son supplément de cartes, allait remporter jour après jour le restant de l'évènement, prédiction qui a semblé se confirmer au début du second jour lorsque l'équipe violette a immédiatement repris l'avantage. D'autres ont tempéré cet avis, en arguant (raisonnablement) que la "réserve de points" des violets (le nombre de badges craftables dans les inventaires de ses joueurs) s'épuisait considérablement plus vite que celle des autres équipes. D'autres enfin, on vu dans cet effet boule de neige une... opportunité. Entre Reddit. Reddit est une immense communauté Internet, à peu près aussi connue que 4chan (en plus respectable) ou Youtube (avec moins de chats). Je ne crois pas qu'il y ait beaucoup de redditers parmi les NFOR, en dépit des origines très geek de ce site (il s'agit à l'origine d'un espace de hackers, au sens noble du terme) ; et moi même je n'y avais pratiquement jamais mis les pieds jusqu'à il y a deux semaines. Il suffit simplement de savoir que Reddit est une sorte de réseau de partage de news, où les utilisateurs (les redditers) font parfois preuve d'un esprit communautaire considérable. C'est également un espace divisé entre des milliers de sous-sites (les subreddits, nommés '/r/Topic'). Parfois, l'esprit communautaire du site se manifeste par des évènements comme les giveaway Steam (distribution de clés CD gratos, le premier à la rentrer dans son client Steam emporte le jeu). Parfois, plus prosaïquement, les redditers participent simplement aux jeux tels qu'organisés par Valve. Or, cet été, cinq subreddits sont apparus dès le premier jour de l'évènement : /r/steamteamred, /r/steamteampink, /r/steamteamgreen, /r/steamteamblue et /r/steamteampurple. Un pour chaque équipe. Suite à la victoire du premier jour, un des modérateurs (dont le rôle n'a rien d'officiel - il s'agit juste, si je ne m'abuse, du fondateur du subreddit correspondant) du subreddit de l'équipe violette est entré - avec un peu trop d'enthousiasme - dans un complexe de supériorité violacé. Arguant de la supériorité incontestable de la couleurs des siens, il a prédit l'annexion des points autres équipes, l'extermination des ennemis de la couleur violette et tout ce qui s'ensuit. N'ayant pas assisté en direct aux évènements, j'ignore s'il se prenait réellement au sérieux, mais toujours est-il que cela n'a pas plu aux 'leaders' des autres équipes, qui ont conclu une alliance informelle : tous sur les violets. L'aube du second jour fut le théâtre d'une bataille serrée. Recevant l'aide de quelques redditers motivés de l'équipe verte (et dans une moindre mesure, des autres équipes), l'équipe rouge se hissa au coude à coude avec l'équipe violette et, semant les trois autres équipes, l'effet boule de neige observé la veille entraîna un conflit serré... dont les rouges émergèrent vainqueurs. Autre facteur contribuant, le sous-reddit /r/steamteampurple fit l'objet de désertions d'utilisateurs fuyant la 'dictature' de leur ancien leader, fondant la communauté /r/steampurpleteam, rivale libertaire de /r/steamteampurple (vous suivez ?). La contribution des redditers sur le score final demeure contestable, mais il n'en demeure pas loin qu'ils furent à l'origine d'un mouvement qui vit l'écrasement d'une équipe donnée gagnante a priori par beaucoup de gens. Et certains poursuivirent leur réflexion sur une... opportunité. Vint l'aube du troisième jour. D'entrée de jeu, bon nombre de redditers - de diverses couleurs - soutinrent l'équipe verte, en remerciement de leur contribution publique à la victoire rouge (et surtout, à la défaite violette) de la veille. Les verts enfoncèrent d'entrée de jeu une (très ponctuelle) avancée violette, ce qui fut célébré par le fameux Regard-Qui-Tue de Luigi dans Mario Kart. ...et dans la foulée, un nouveau subreddit fut créé : /r/steamteamwhite. Réunissant les éléments les plus justes et généreux des cinq équipes indifféremment, cette 'équipe transverse' inventa un nouvel objectif pour le jeu : au lieu de faire gagner leur équipe, le but serait de faire gagner chaque équipe équitablement à tour de rôle. Les violets avaient eu le premier jour, et les rouges le second : les verts devaient avoir le troisième, les roses le quatrième, et les bleus le cinquième, puis le même cycle de nouveau les cinq derniers jours. Cinq équipes, dix jours de jeu, rien de plus simple. Comme l'immense majorité des joueurs se contentait chaque jour de "suivre le mouvement" de l'équipe dominante, il devait suffire de donner un avantage initial à l'équipe choisie et de regarder le travail s'accomplir tout seul. Telle était le cœur de l'Opération EWT - Everyone Work as a Team. Qu'on approuve ou non leur projet (ou leur capacité à le mettre en œuvre), un fait est clair : la répartition des joueurs étant aléatoire et - supposément - équitable ; le nombre de contributeurs (et leur motivation, et leurs moyens financiers) de chaque équipe, vu la taille de l'échantillon, est presque parfaitement équilibré. Donc, un petit groupe de personnes coordonnées, acceptant de ne pas contribuer aveuglément à leur équipe, et auquel aucun autre groupe ne s'oppose spécifiquement, a toutes les chances de faire basculer la balance - du moins, sur le plan des mathématiques pures. L'effet boule de neige constaté jusque là n'était qu'un levier garantissant le succès avec une meilleure marge. Et les verts remportèrent le troisème jour. De beaucoup. Et les roses remportèrent le quatrième jour. Avec plus d'un million de points. Et les bleus remportèrent le cinquième jour. Avec un score plus élevé encore. Chaque jour, les quatre équipes perdantes, en un parfait équilibre statistique, étaient entassés dans une ridicule fourchette de quelques pourcents. === Prenons un instant pour considérer de quoi ces scores avaient l'air du point de vue de quelqu'un qui ignorait tout de l'opération EWT. Valve organise un grand 'jeu' impliquant l'achat et la vente de cartes en masse, ainsi que de tokens pour influer sur les scores et la composition des équipes. Bien que Valve ne vende pas directement ces objets à qui que ce soit, bon nombre de gens plus ou moins motivés par le jeu les échangent sur le marché, et 10% de ces montants atterrissent directement dans les poches de Valve. Et malgré les efforts de chaque équipe, le résultat était que chacune gagnait à tour de rôle, avec une marge absolument écrasante, avec toutes les autres équipes au coude à coude. Internet étant Internet, les forums de Steam se sont aussitôt remplis d'affirmations péremptoires. "Le jeu est truqué !", "Valve a déjà décidé de qui gagnait quand et on a aucune influence dessus !", "Tout ça c'est juste un prétexte pour nous piquer du fric !" - nonobstant le fait que, de toute évidence, Valve a tout à perdre à organiser un jeu où les équipes ne sont pas au coude à coude, puisque cela de favorise pas la montée des prix des tokens de vol de points (ni de changement d'équipe, qui restaient hautement peu rentables bien que leur prix soit passé d'environ 50$ à environ 10$). Mauvaise opération pour Valve donc, dont la réputation était en train de prendre un sérieux coup alors même que la rentabilité financière de l'opération diminuait. (Bon, trois fois moins qu'un gros sacs de billets contre pratiquement rien, ça reste rentable, mais moins.) C'est alors que les gens de chez Valve ont eu un trait de génie. Chacun est libre d'apprécier ou non leur action sur le plan de l'éthique, mais incontestablement, c'était un coup de maître. Pour empêcher le petit manège des cinq premier jours de se perpétuer, Valve a modifié les règles du jeu à mi-parcours. La modification fut très subtile. La règle déterminant les gains aléatoires sur la wishlist, qui disait : À la fin de chaque jour, 30 joueurs parmi l'équipe qui a marqué le plus de points sont tirés au sort et remportent les 3 premiers jeux de leur wishlist.Fut complétée par les deux suivantes : À la fin de chaque jour, 20 joueurs parmi la deuxième équipe qui a marqué le plus de points sont tirés au sort et remportent les 2 premiers jeux de leur wishlist. À la fin de chaque jour, 10 joueurs parmi la troisième équipe qui a marqué le plus de points sont tirés au sort et remportent le premier jeu de leur wishlist. En apparence, rien à redire : Valve a simplement ajouté quelques cadeaux supplémentaires pour certains joueurs. En pratique, le montant correspondant était infime, ne doublant même pas la somme des gains initiale. Dans l'esprit des joueurs toutefois, la conséquence était que continuer à se battre pour garantir la seconde ou même la troisième place en valait la peine, même lorsque le premier avait de l'avance. Et c'est ainsi, en faisant littéralement usage de la "force minimum nécessaire", que Valve a (sans doute sans même en avoir conscience), intégralement détruit l'opération EWT. ...et provoqué par la même occasion l'évènement que je nommerais ici la Marche de l'Enfer. Vous pouvez cliquer sur le lien et garder la musique en fond pour lire la suite du texte. Oui, même si vous n'avez jamais joué à Alerte Rouge - dont cette musique est, évidemment, issue. === A l'aube du sixième jour, l'équipe blanche des Redditers appliqua sa stratégie habituelle faute d'une meilleure option. Le plan de secours était de regarder qui aurait la seconde et troisième place respectivement, et de tenter d'obtenir une rotation de ces places (pas forcément en suivant le même cycle que la première, mais au moins en avoir un pour chaque). L'ambiance n'était pas à la confiance - le changement de règles compromettait sérieusement le Plan. Rapidement, l'ambiance vira au chacun pour soi, en particulier parce que personne n'était très enclin à faire gagner les violets, dont la première victoire ne devait rien à leur bonne volonté envers le plan et tout à leur égocentrisme. Pour des raisons qui resteront sans doute difficiles à déterminer, ce furent les rouges qui prirent la tête ce jour là. Leur Reddit centré autour d'un petit groupe de modérateurs motivés et sympathiques, ils prirent un large avantage en forgeant un slogan : "Today is Rednesday !" ; "Aujourd'hui, c'est rougedi." - hormis qu'en anglais, le nom ressemble à Mercredi et non pas à Jeudi. Une certaine imagerie communiste (reprenant notamment des affiches et slogans de propagande de l'époque de l'URSS) fut subvertie et réutilisée à des fins de propagande - ce qui n'est pas sans une certaine ironie quand on pense à l'activité que cette propagande a entraîné sur le Steam Market, lequel expérimentait pile à ce moment là son système de commodités, qui permet de passer des ordres d'achat et de vente exactement comme on le fait en bourse. Les joueurs de l'équipe rouge devinrent des Comreds - des camarouges. Quelques exemples : Et, puisque l'imagerie de Team Fortress 2 s'y prêtait si bien : En particulier, un cri de ralliement se fit jour "Glory to Redstotzka !", variation issue du jeu 'Papers, please' où le slogan "Glory to Arstotzka" est la devise d'un pays imaginaire aux accents très ex-pays-soviétique-d'Europe-de-l'Est. Au soir du sixième jour, les rouges avaient remporté la victoire. Au début du septième jour, les rouges reprirent l'avantage, emportés par leur élan. La plus grande confusion régnait sur Reddit, et une des théories initiales flottait à nouveau dans l'air, à savoir que l'équipe qui prenait l'avantage, en l'absence d'une force modératrice, allait écraser irrémédiablement toutes les autres. On assistait peut-être au début d'une Marche Rouge qui pourrait durer jusqu'au dernier jour. C'était en particulier l'avis d'un des modérateurs de l'équipe rose... qui décida de tout miser là dessus. Entraînant son subreddit à sa suite, il proposa un 'pacte' à l'équipe rouge : s'il vous plaît, ne nous volez pas de points et, en retour, on ne vous en volera pas non plus. Son pari était que, suite à cet accord, les rouges voleraient en priorité en second sauf s'il s'agissait des roses et sinon au troisième, augmentant ainsi la charge de points perdus sur les trois autres équipes. En contrepartie de quoi, les roses ne seraient que trop heureux de ne pas employer leur vol de points dans un combat contre les rouges qu'ils jugeaient perdu d'avance, s'assurant ainsi la seconde place. Ce plan marcha... plus ou moins. Le reddit de l'équipe rose fut redécoré de propagande pro-rouge. Une rhétorique fut mise en place, scellant l'alliance entre les habitants de la glorieuse Redstotzka et leurs "Camarades Rouge-Clair" (Light Comreds), s'appuyant sur la proximité entre les couleurs. L'idée sous-jacente était simple : l'union fait la force. La propagande se déversa à flot, commençant par la nouvelle bannière du subreddit rose qui titrait "Soutenez l'équipe rouge !", accompagnée d'un Kirby très... foncé, affirmant que "Tout est sous contrôle.". ...ladite propagande n'était pas inutile parce que, au soir du septième jour, le score des roses était calamiteux. Mais il en fallait plus pour décourager les leaders de Pinkstotzka, qui continuèrent à marteler leur message d'allégeance. Pendant ce temps, chez les rouges, la victoire avait un goût rosé, comme illustré sur cette affiche. Et le reste des équipes pendant ce temps, me demanderez-vous ? Eh bien... pas grand chose. Malgré des tentatives de quelques individus pour forger une union anti-rouge, la sauce ne prenait pas. Les roses ne voulaient rien entendre, et les modérateurs des autres équipes refusaient obstinément de s'accorder sur un plan d'action commun. La décoration des subreddits restait à la hauteur toutefois, avec Shrek et consorts en emblème de l'équipe verte, Mégaman et ses amis guidant l'équipe bleue (peu de schtroumpfs ou de na'vis cela dit) et l'équipe violette rassemblant une hétéroclite mais impressionnante armée. Au huitième jour, les rouges avaient toujours un avantage écrasant. Les roses se maintinrent cette fois-ci à la deuxième place pendant une bonne partie de la journée, gagnant petit à petit en force. Les photoshops de propagande suggéraient alors un lien très féodal entre les pays de Redstotzka et Pinkstotzka, les premiers dominant et protégeant les seconds des vilaines brutes bleues, vertes et violettes. Malgré cela, beaucoup de roses commençaient à douter de la valeur de cette alliance, qui semblait surtout bénéficier aux rouges, qui s'assuraient ainsi la première place et, outre les jeux tirés au sort, deux fois plus de cartes d'été pour ses contributeurs. Un modérateur de l'équipe rouge lança alors l'opération "Support our Pink Comreds", pour tenter d'accorder aux roses la victoire au neuvième jour, telle qu'elle était originellement prévue dans l'opération EWT. Cette proposition s'appuyait sur l'affirmation que l'équipe rouge avait déjà gagné : il était à ce moment là impossible à une autre équipe d'obtenir autant de victoires que l'équipe rouge. En outre, il était à mon avis probable que les 'réserves de points' des différentes équipes en soient arrivées à un stade qui ne permettait plus aux rouges de continuer à prendre l'avantage (je pense que les modérateurs du subreddit de l'équipe rouge étaient arrivés à la même conclusion). Ce plan... réussit au delà de toute espérance. Valve immortalisa la victoire rose du neuvième jour par un artwork montrant l'équipe rose déchaînée : (╯°□°)╯︵ ┻━┻ - a.k.a. Kirby Flippin' Tables. Ce jour là, la propagande de Pinkstotzka changea de ton. ...et les modérateurs roses de pavaner en affirmant que tout se déroulait exactement selon le plan qu'ils avaient prévu. Le fait que ce plan ne visait à l'origine qu'à assurer à leur équipe une seconde place chaque jour n'était qu'un détail mineur, prouvant au contraire la sagesse visionnaire de leurs leaders et l'infinie générosité de leurs camarouges. Suite à l'enthousiasme de ce moment, le dixième jour s'écoula - dans le plus grand désordre. Aucune équipe n'avait de plan particulièrement coordonné pour ce jour là, et, évidemment, beaucoup de gens avaient mis des cartes en réserve pour le dernier jour - sans même parler du fait que de très nombreux joueurs qui n'avaient pas grand chose à faire de l'event voulaient écouler leurs cartes et/ou crafter le badge de l'évènement avant la date limite, qui marquait la disparition de tous les objets liés à l'évènement. Au final l'équipe rose triompha, non sans mettre à rude épreuve le pacte de non-agression entre camarades rouges et rouge-clairs - après tout, la majorité des participant à l'évènement n'avaient même pas entendu parler du délire conduit sur Reddit. Au final, les roses emportèrent la victoire, scellant le triomphe de l'alliance rouge sur la deuxième moitié de l'event. === Voilà, maintenant, vous savez tout. La plupart d'entre vous pourront dire "J'y étais." lorsque, dans 40 ans, les Corporations règneront sur le monde, et que la guerre civile thermonucléaire entre les sous-équipes de Steam éclatera, vous pourrez raconter à vos petits-enfants, dans votre abri sous les bombes, comment tout cela a commencé, aux premiers jours de l'été 2014. And now, Kirbys !
×